Grand Prix d’Inde : Vettel de Buddh en Buddh

Le circuit de Buddh s’est révélé comme l’une des plus belles surprises de l’an passé. Affluence considérable, travaux finalisés avant la tenue du GP, tracé intéressant selon les pilotes, bref la déception sud-coréenne nous semble loin ! Après avoir repris l’avantage à Yeongam, Sebastian Vettel (Red Bull) va tenter d’enfoncer le clou en Inde. Mais attention, Fernando Alonso et sa Ferrari n’ont pas abdiqué ; six points séparent seulement les deux pilotes, rien n’est joué…

Pour la cinquième fois cette saison, le leader du championnat signe la pole position ! Son équipier Mark Webber (Red Bull) le rejoint à ses côtés sur la grille. Une nouvelle domination autrichienne à venir ? Les deux lignes suivantes sont monopolisées par les McLaren (Hamilton troisième, Button quatrième) et les Ferrari (Alonso cinquième, Massa sixième). Les Lotus ne semblent pas à la fête avec Räikkönen septième et Grosjean douzième.

Une fois n’est pas coutume, Webber prend un bon départ, au point d’inquiéter Vettel ; ce dernier plonge à l’intérieur du premier virage afin de garder son rang. Alonso sait qu’il ne doit pas laisser les Red Bull s’échapper. Pour cela, il porte l’estocade sur les deux McLaren dans la longue ligne droite ! L’Espagnol passe mais Button résiste. Le grand perdant est Hamilton qui chute de deux places. Derrière, Vergne (Toro Rosso) s’accroche avec Schumacher (Mercedes-AMG), leurs espoirs de bien figurer dans les points se sont envolés.

Les tours défilent et Vettel s’échappe de manière régulière et « classique ». Alonso tente tant bien que mal de s’accrocher tandis qu’Hamilton vient à bout de son équipier. Le premier à passer par les stands est Perez (Sauber) au vingtième tour. Malheureusement, une crevaison l’obligera à abandonner quelques boucles plus tard. Le jeune Mexicain traverse actuellement une passe difficile, l’annonce de son transfert vers McLaren l’ayant (peut-être) perturbé.

Malgré l’activation du DRS sur deux lignes droites du circuit, les dépassements ne se font pas à profusion. Seul Romain Grosjean effectue une remontée grâce à cet artifice, mais aussi avec une stratégie décalée. Le voici bientôt neuvième. Son équipier ne peut en revanche réaliser pareilles actions. Massa dispose d’une vitesse de pointe trop élevée ; le Finlandais passera donc l’intégralité de l’épreuve dans la boîte de vitesses du Brésilien ! Voilà un résultat (septième) qui ne peut que prouver le manque de budget dans le développement de la Lotus E20. Räikkönen voit le titre s’envoler de plus en plus…

Après l’unique salve d’arrêts, un regain d’attention de la part des spectateurs apparait. Alonso revient sur Webber, voilà un épisode important dans l’optique du championnat ! La Ferrari rattrape et double sans coup férir la RB8, Alonso ne perd que sept unités sur son rival désormais ! Pour Webber, impossible de riposter, d’autant plus qu’Hamilton se montre dans ses rétroviseurs. L’Anglais se fait pressant, mais le drapeau à damiers est brandi.

Sebastian Vettel s’octroie en Inde une quatrième (!) victoire d’affilée ! Son avance au classement pilotes passe à treize points. La bagarre pour la dernière marche du podium fait rage : Räikkönen (3ème), Webber (4ème) et Hamilton (5ème) se tiennent en huit unités. Du côté des constructeurs, Red Bull s’approche de la barre des 100 points d’avance sur Ferrari.

Le triptyque des courses exotico-ennuyeuses (sic) s’achève dimanche prochain par le Grand Prix d’Abu Dhabi, un lieu où Vettel avait été couronné champion en 2010 !

Crédit photo : Site officiel du championnat du Monde de Formule 1

There are 2 comments

    1. Medhi Casaurang

      Oui, c’est une saison vraiment passionnante que nous vivons ! Même si Vettel a frappé fort à Abu Dhabi, je pense qu’Alonso a encore toutes ses chances pour le titre ; Vettel n’est pas à l’abri d’un incident/accident ou un problème mécanique. La prochaine course aura lieu dimanche à Austin aux U.S.A, le résumé sera mis en ligne dans la soirée :-)

Laisser un commentaire