Jean-François Ladonne : « On joue tout à fond. Toujours avec les Artzak ! »

Ça faisait quelques mois que nous n’avions pas pris de nouvelles des Artzak sur Culture Sport. C’est désormais chose faite. Nous sommes allés à la rencontre du capitaine de la formation Basque, jeudi dernier, pour faire un point sur la saison passée mais aussi pour aborder les objectifs du futur exercice. Nous avions un peu attendu avant prendre à nouveau contact avec Jean-François Ladonne car nous voulions également parler en sa compagnie de l’équipe de France, dont il est aussi le capitaine, après son retour du Mondial américain et des Jeux Mondiaux, qui ont eu lieu en Colombie. Entretien.

Culture Sport Jeff Ladonne

1ère partie, les Artzak : Une saison ponctuée d’une Coupe de France et de finales dans toutes les catégories ou presque. Objectif de la prochaine saison : faire aussi bien, voire mieux !
2ème partie, la sélection Française : à venir prochainement sur Culture Sport.
***

En début de saison, quelques petits changements sont intervenus au sein de l’équipe première. Des joueurs se sont envolés vers d’autres horizons (comme Karl Gabillet et Baptiste Boitard qui ont signé à Rethel), tout comme le coach, Olivier Dimet, parti à l’Hormadi, le club de hockey sur glace de la ville Angloye, après dix années passées chez les Artzak. David Dostal est donc appelé pour venir diriger les ours du Pays Basque. Il a même disputé quelques matchs. D’ailleurs, les premières rencontres sont un peu difficiles, le temps d’effectuer quelques petits réglages. Mais après, la machine s’est relancée, comme nous l’explique Jeff.

« Dans l’ensemble, c’est une bonne saison pour nous avec un effectif réduit (neuf joueurs au total). Les conditions n’étaient donc pas évidentes. Nous avons eu un petit temps d’adaptation durant lequel nous avons subi quelques défaites qui ont fait mal. Après, on a su travailler dans le bon sens et se remettre dedans. Nous avons réussi à nous relancer, c’est donc très positif. A la fin on joue trois finales. Nous n’en gagnons qu’une mais nous avons réussi à les disputer les trois. On aurait pu toutes les gagner mais on aurait pu aussi n’en jouer aucune. C’est quand même une saison réussie, aboutie.

En toute logique, quand l’effectif se rétrécit parce qu’il y a des départs et pas d’arrivées, l’équipe est forcement réduite physiquement ça pose des problèmes. En plus, nous avons eu un nouvel entraîneur, il y avait donc un temps d’adaptation. Avec tous ces paramètres, on n’attend pas forcement des résultats dès la première année. Nous avons mal commencé notre saison en descendant la pente bien comme il faut, avant de la remonter. Arrivés au moment de la finale du championnat, nous étions à nouveau dans la descente physiquement et mentalement. On a été dans la montée au bon moment ce qui nous permet de remettre encore un drapeau, là (il montre les drapeaux affichés, sur le mur de la salle du Pignada, symbolisant les trophées gagnés, ndlr). C’est encore une année avec un titre ! »

C’est la huitième année de suite que les Artzak glanent au moins un trophée chaque saison. Sauf en 2008. Cette performance reste plus qu’honorable.

« Pour un joueur si tu lui dis tous les ans tu as un titre, il signe vite ! »

Le club et son Président (Roger Chazalon) aussi. Qu’a-t-il pensé de cette saison d’ailleurs ?

« Il était plus que ravi ! Voilà on partait avec des objectifs qui étaient de donner le meilleur de nous mêmes pour aller chercher les résultats les plus convenables possibles. On n’en espérait peut être pas autant. Aujourd’hui, il y a un travail qui a été réalisé dans le passé qui reste encore et qui paye. »

En discutant un peu de la Coupe d’Europe, de son niveau actuel, s’il a évolué par rapport aux éditions précédentes, Jeff a tiré quelques enseignements sur le niveau du championnat de France.

« Notre championnat est celui qui est le plus structuré, celui où il y a le meilleur niveau, soit disant, c’est pour ça qu’il y a de plus en plus d’Américains, de Tchèques et même de joueurs issus d’autres pays Européens… C’est un championnat qui attire. C’est bien qu’il y ait ce niveau. »

Après l’élite, nous avons abordé un autre aspect important pour les Artzak : les jeunes et ses équipes. En effet, le club s’appuie sur ses p’tits loups qui récoltent de très bons résultats. Jeff entraîne d’ailleurs toutes les catégories, sauf les cadets (dirigés par Yoann Jalinier). Jean-François s’occupe également de l’équipe première féminine. Il délaisse pendant quelques minutes sa casquette de capitaine, pour celle de coach. Petit debrief.

« C’est une année complète, toutes les catégories sont allées en finale. Les benjamins ont été sacrés champions de France, comme l’an passé. Les poussins ont terminé cinquièmes, les minimes ainsi que les cadets quatrièmes et les juniors sont montés sur la troisième marche du podium. Quant à la N2 s’est inclinée en demi-finale. »

Les filles, troisièmes la saison dernière, sont-elles motivées pour 2013-2014 ?

« Oui, en plus chez les filles, même s’il y a un peu de mouvement avec quelques départs et arrivées, l’équipe va être, comme l’année dernière, plus que complète. Il y aura même plus de joueuses que l’on peut en mettre sur la feuille de match ! »

Le bilan 2012-2013 est donc très satisfaisant pour le club de Roger Chazalon. Toutes les équipes se sont hissées en finale (sauf la N2). Les Artzak terminent donc avec deux trophées : celui de champion de France élite et de champion de France benjamins.

« Tout le monde a été en finale, on n’en espérait pas autant. On a un club qui joue vraiment la compétition. Après, pour ma part, dans mes décisions, je joue toujours la compet’, donc je fais en sorte que mes équipes gagnent. J’essaie toujours de faire jouer tout le monde. Mais parfois, en finale, il faut faire des choix. C’est tout de même un bel aboutissement. »

Culture Sport Artzak

Peut-on dire, avec tous ces très bons résultats, qu’Anglet est le meilleur club de France toutes catégories confondues ?

« Il y a seulement deux clubs qui ont amené toutes leurs équipes en finales. Il y a nous et Villeneuve-la-Garenne. Nous on se positionne dans de la formation où l’on prend des jeunes de chez nous. Paris est une très très très (sic) grande ville avec beaucoup de patinoires et de clubs, du coup, ils vont chercher les meilleurs à droite à gauche. Il y a une facilité entre guillemets d’aller puiser chez d’autres. Après quand tu prends les meilleurs, forcement les résultats suivent. En ayant de très bons joueurs, ils sont imposants. Du coup, c’est mérité. C’est une vision des choses qui est différente d’ici, même si ça commence à évoluer pas mal. Depuis deux/trois ans ils arrivent à surfer sur cette vague positive. Au début, c’était juste pour la fin de l’année avec des hockeyeurs qui venaient juste jouer un peu l’été pour ramasser des titres. Maintenant, ils commencent à avoir une vraie culture roller hockey. C’est intéressant.

Après c’est toujours difficile car les jeunes tu les as une année, tu ne sais pas si tu les as l’année d’après… On fait toujours en sorte d’avoir des équipes dans toutes les catégories mais c’est parfois compliqué. Il y a des générations où les creux sont très profonds, donc on fait comme on peut. »

Désormais place à la nouvelle saison. Pour la troisième fois en trois ans, les Artzak accueillent un nouveau coach. David Dostal parti à Rouen, c’est Michal Garbocz qui prend la relève avec une équipe plus fournie que lors du précédent exercice. M’sieur le cap’tain nous dit tout sur les objectifs des Angloys pour 2013-2014.

« Nous allons avoir une équipe très complète d’une douzaine de joueurs. Les jeunes pourront de surcroît intégrer le groupe au moins pour les entraînements ou s’il y a des blessés ou des opportunités pour disputer quelques matchs. Nous avons également un nouvel entraîneur Michal Garbocz. Le projet l’intéressait. C’est un ancien hockeyeur qui a rejoint les Artzak l’an passé et qui a joué avec nous. Il y a tout pour réaliser une bonne saison, on verra ensuite l’adaptation.

En face, il y a eu beaucoup de recrutements. Paris a recruté dans la même dynamique, apparemment, avec deux gros joueurs. Quant à Rethel, le club possède pas mal d’étrangers (Tchèques, Américains, Britanniques). Après, les autres équipes ont également bien recruté comme Angers et Grenoble par exemple. »

Il va falloir se méfier de tout le monde en fait !

« Oui et c’est bien ! Tous les matchs vont être bons. »

La rentée, c’est pour quand ? Les premiers entraînements sont-ils déjà planifiés ?

« On reprend la semaine du 19 août pour que les joueurs puissent souffler. On avait cinq gars qui étaient en équipe nationale. Nous sommes rentrés le 1er août (entretien réalisé le 8, ndlr) donc quinze jours pour se reposer et récupérer. Ce n’est pas beaucoup. En plus certains bossent à côté. Il faut faire un peu le vide. Tout le monde n’est pas capable de le faire de la même manière. Il y en a qui ont besoin de pas mal de temps, certains qui veulent de suite revenir. Il faut être capable de gérer tout cela. »

A quelle date repend le championnat ?

« Le premier match aura lieu le samedi 21 septembre, à la maison, face à Angers. »

Quels sont les objectifs définis par les Artzak ? Le triplé championnat de France, Coupe de France et Coupe d’Europe ?

« On est compétiteurs donc on va essayer de tout gagner ! Après on prendra tout ce que l’on pourra prendre et on ferra le maximum. »

Avec un effectif plus étoffé ce sera, entre guillemets, plus facile ?

« C’est une gestion différente. Nous pourrons sans doute être en forme plus longtemps cette saison, pour le moment voulu et pour être aussi un peu plus maître de son physique ! On joue le championnat et les deux coupes (France et Europe) à fond. Toujours avec les Artzak, il ne faut pas se poser la question ! »

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s