Michel Bourez danse la salsa à Rio !

Bourez culture sport

Michel Bourez à l’aise aussi dans les airs.

Michel récidive en cette année 2014 !

Quatre épreuves et déjà deux victoires pour le Tahitien. Lui qui a gagné la première épreuve de sa carrière en WCT il y a un mois (voir sa victoire sur le Margaret River Pro), 2014 est donc une année riche pour lui.

Avec cette victoire, le Tahitien se replace dans la course au titre de Champion du monde en s’invitant à la quatrième place. Voici le top 10 mondial après le Billabong Rio Pro 2014 :

1. Kelly Slater : 23400 pts
2. Joel Parkinson : 22750 pts
3. Taj Burrow : 22400 pts
4. Michel Bourez : 22250 pts
5. Gabriel Medina : 20950 pts
6. Adriano de Souza : 19700 pts
7. Josh Kerr : 17750 pts
8. Mick Fanning : 17450 pts
9. Nat Young : 16150 pts
10. Jordy Smith : 14900 pts

Les tops de la compétition !

Michel Bourez : Le gagnant de cette étape est forcément dans nos tops. Lui qui courait après une victoire sur le WCT depuis quelques années, il s’offre une deuxième victoire dans la même année ! Bravo Michel !

Kolohe Andino : Le jeune américain nous a bluffé. Tout le monde sait que Kolohe est un jeune surfeur talentueux et qui sait toujours scorer dans n’importe quelles conditions. Là Kolohe a été régulier tout au long de la compétition et a réussi à nous montrer la palette de ses tricks. Ce qui a changé chez lui, c’est qu’il a été capable de refaire tous les tricks en compétition alors qu’auparavant il ne les faisait qu’en Freesurf.

Andino culture sport

Kolohe maitrise le Front side air-reverse

Kelly Slater : Le King a réussi sa compétition en atteignant les demi-finales. Surtout il nous a époustouflée avec un 10 en quart de finale contre Adriano de Souza. Regardez plutôt : Regardez plutôt.

Taj Burrow : Taj est régulier. Maintenant replacé sur le podium du classement général, Taj n’a échoué que face au futur vainqueur Michel Bourez.

Bede Durbidge : Bede aime ces conditions un peu compliquées dans un beach-break quasi-ingérable. Il a réussi à s’immiscer jusqu’en quart de finale en échouant face à Kolohe, futur finaliste.

Sebastien Zietz : Une bonne place (cinquième – quart de finaliste), ici à Rio, pour Seabass qui n’avait pas commencé sa saison en fanfare comme l’an dernier.

Travis Logie : Travis est LA révélation de ce Billabong Rio Pro 2014. Tout d’abord son résultat global sur la compétition (neuvième – échouant au Round 5) est remarquable pour lui. Mais ce qui nous a marqué c’est ce tube qu’il a réussi à avoir au Round 3, contre Medina, à moins d’une minute de la fin de la série. Il fallait qu’il score un 9/10, regardez ce qu’il a scoré.

Les flops de la compétition !

Mick Fanning : LE gros flop de la compétition. Après s’être replacé au classement général en gagnant Bells Beach il y a quelques semaines, Mick nous a complètement déçu ! Il fut éliminé par un David Do Carmo sur-excité au Round 2.

Owen Wright : D’habitude, Owen sait se sortir de conditions un peu compliquées. Ici à Rio il n’a pas réussi. Owen stagne en ce début de saison, et peine à retrouver son niveau, après sa longue blessure de l’an dernier.

Filipe Toledo : Un jeune brésilien, excellent dans les airs et bons dans les tubes beach-breaks, que demander de plus pour un bon résultat ici à Rio ? Peut-être un peu d’expérience. Car Filipe a survolé le Round 1 avec un total de 18.30/20. Ensuite au Round 3, il s’est heurté à Bede Durbidge qui lui, a joué sur son expérience, et a su privilégier les longs tubes. Filipe a fait de mauvais choix en décidant d’attaquer des vagues aériennes, qu’il n’a pas réussies à conclure. Restons quand même attentif à ces prochains résultats.

John John Florence : Encore à nouveau dans nos flops (trois flops pour un top cette année pour JJF). John John n’a pas été totalement mauvais non plus, il a bien surfé, mais sans plus et c’est ce qui a manqué pour battre son compatriote Hawaïen Seabass lors du Round 3.

Gabriel Medina : Le brésilien avait la casquette de numéro un au classement général avant le Billabong Rio Pro. Peut-être était-ce trop lourd à porter pour lui devant son public ? Il y a de quoi relativiser sur cette réflexion, car Medina maitrisait son Round 3, mais s’est fait coiffer au poteau par le 9.5/10 de Travis (voir vidéo dans les tops ci-dessus).

Medina culture sport

Medina ne s’envole plus si haut que ça, il dégringole de 4 places au classement général.

Et après ?

La cinquième et prochaine étape sera le Fiji Pro, qui se déroule du 1er 13 juin 2014. Les vagues aux Fidji sont de longues et puissantes gauches tubulaires (voir explications).

Kelly Slater ira défendre sa victoire de l’an dernier dans des conditions superbes. Recap’ du dernier jour de l’an dernier (vidéo).

Crédits médias : ASP

There is one comment

Laisser un commentaire