Yann Maillet : « Suivre un Mondial en France, ce n’est pas le bagne ! »

Rédacteur en chef du principal flux d’actualités autour du roller hockey sur le net, Yann Maillet a accepté de répondre à nos questions concernant les championnats du monde 2014. Une édition qui se déroulera sur nos terres, à Toulouse. Avec son équipe de RHAF (Roller Hockey And Fun), ils sont dans les starting blocks. Prêts à passer la vitesse supérieure, notamment sur leur site.

Culture Sport Yann MailletDemain, retrouvez l’interview de Jeff Ladonne, capitaine de l’équipe de France.

Comment sentez-vous ce Mondial à quelques jours de l’ouverture ?

« Nous avons tous hâte je pense. L’organisation Toulousaine s’active très vivement depuis près d’un an et demi et nous espérons tous voir un très beau Mondial. Ce sera le vingtième, je crois savoir que la FIRS a prévu quelques temps forts à ce sujet, tant mieux. De toute façon, et en toute objectivité, les Mondiaux organisés en France ont toujours été très au-dessus de la moyenne… Et puis c’est aussi une fête. On va retrouver les copains, on va passer de bons moments. Suivre un championnat du monde en France, ce n’est pas le bagne ! »

Quelles sont les chances de nos Français à tous les niveaux, que ce soit chez les hommes comme chez les femmes, en seniors ou en juniors ?

« C’est la question pour laquelle nous aimerions avoir la vertu de clairvoyance. Il y a une énorme attente autour des équipes nationales. Je pense que les filles et les juniors ont une très belle carte à jouer. Les filles ont toujours été une équipe pleine d’orgueil et de détermination. Leur groupe est à leur portée. Elles devraient dominer la Grande-Bretagne et la Colombie et connaître un match engagé contre les Tchèques. Personnellement je mets une pièce sur une médaille des filles. Mais en revanche je mets un billet sur une breloque des juniors. Cette équipe déborde de talent mais attention à la tête qui enfle… Si tout se déroule comme il se doit, les juniors seront au moins demi-finaliste à Toulouse.

Culture Sport Jeff Ladonne Yann Maillet

Avec Jean-François Ladonne (ici avec le maillot des Artzak d’Anglet), capitaine de l’équipe de France. Interview à consulter dès demain sur Culture Sport.

Maintenant les seniors c’est une grande inconnue. Très peu de gens les voient capables de performer et il y a même dans certains cas une forme de désamour de cette équipe qui ne gagne plus depuis cinq ans. Je suis un éternel optimiste et moi j’ai foi en eux. L’équipe de France est moins talentueuse que les grandes nations, ça n’a pas toujours été le cas pour autant. Si elle se comporte enfin en équipe et qu’elle joue sur ses atouts, elle est capable de produire un résultat intéressant. Mais c’est une équipe en convalescence et en souffrance depuis des années maintenant. La confiance doit revenir et ça passera par ce très gros match d’ouverture de la deuxième semaine contre la Suisse. Je répète encore qu’on est moins talentueux que les favoris, mais on n’est pas des « pipes » non plus. »

Après ce Mondial à domicile, est-ce que la popularité du roller hockey va-t-elle s’envoler en France ?

« Ce sport a déjà une popularité non négligeable, mais peut-on espérer plus, honnêtement, je n’en sais rien. Il y a près de 15 000 licenciés dans notre pays, ce n’est pas si mal. Mais en effet on est inconnus des médias dans l’ensemble et nous n’avons aucun sponsor majeur. Mais pour ça, il y a toujours un dénominateur commun dans les sports collectifs Français et c’est une performance de l’équipe nationale. Or celle-ci rame depuis des années. Il ne faut pas s’attendre à un séisme post-Toulouse, il faut juste espérer que ça impactera de manière significative cette discipline et son quotidien. Après, les Mondiaux de Toulouse vont coïncider avec le plus grand événement sportif Français, le Tour de France, et le plus grand événement sportif planétaire, la Coupe du Monde de football. J’espère qu’on ne verra pas de tribunes vides… »

Quelles sont les grandes stars à suivre ?

« Je ne suis pas capable de vraiment vous répondre puisqu’à une semaine de la compétition on ne connait pas encore toutes les compositions d’équipe. Bien sûr les Américains avec Junior Cadiz, Taylor Kane ou PJ Kavaya. Les Tchèques aussi avec sans doute Patrick Sebek et Martin Vozdecky qui est le joueur qui m’impressionne le plus même s’il n’est plus tout jeune. Stefano Antinori, le gardien Italien qui a déjà par le passé réussi à faire gagner son équipe à lui tout seul ou presque… Mais la grande star de ces championnats du monde, évidemment, sera Julien Couraud, l’arrière de l’équipe de France. C’est un joueur tellement exceptionnel… (rires). Je dis ça pour l’emmerder. Sinon, ces Mondiaux pourraient être les derniers de Julien Thomas. Il en a joué seize et ça aussi serait un très gros temps fort. Mais il est capable de ne pas arrêter cette année car il sait très bien que la tournée qu’il lui faudrait payer le cas échéant l’obligerait à hypothéquer son appartement (rires) »

Quel est, pour vous, le grand favori à la fois chez les hommes et chez les femmes ?

« Depuis vingt ans que les Mondiaux FIRS de roller hockey existent, le favori a toujours été le même : les USA. Leur jeu a toujours eu des années d’avance sur celui des autres équipes. Ils ont les meilleurs joueurs du monde mais les différentes structures qui gèrent ce sport là-bas ne sont pas foutues de s’entendre pour envoyer LA Team USA… Heureusement, il n’y aurait aucun suspens sinon. Les Tchèques et les Canadiens sont aussi un top team et ne viendront pas à Toulouse pour visiter les monuments. »

Quel sera le dispositif de RHAF pendant ce Mondial ?

« RHAF ne fait rien pendant les Mondiaux, on laisse faire la FMT. On a filé des ronds au Comité pour qu’il finance cette équipe de feignasses (rires)… Blague à part, on va couvrir cet événement tel qu’un média comme le nôtre se doit de couvrir des championnats du monde en France. Notre dispositif aurait été tout aussi conséquent si le Mondial s’était tenu à Lyon du reste… Il y a quinze personnes accréditées RHAF et laissez-moi vous dire qu’il n’y a pas de pass de complaisance. On veut marquer le coup ! Nous avons des consultants engagés dans le Mondial, nous avons des consultants hors de la compétition, nous avons quatre photographes et cinq rédacteurs permanents ou non. Le site fait peau neuve cette fin de semaine et passe en mode championnats du monde. Nous allons également collaborer avec nos potes de la FMT. Honnêtement, ça va être solide et sacrément fanlebear ! »

Vous allez commenter les matchs de ce championnat du monde. Comment abordez-vous cette responsabilité ?

« C’est une fierté avant tout, soyons honnêtes… J’ai appris que le Mondial allait être filmé mais qu’il n’y avait aucun commentateur et des images sans le son, ça n’a pas de saveur. Humblement je pense avoir déjà montré un certain savoir-faire par le passé, que ce soit avec Orange Sport, IT-Station ou Aara Webcast, j’ai donc fait acte de candidature et un accord a été trouvé avec la FFRS. J’aurais une consultante permanente à l’antenne en la personne de Camille Pineau, la gardienne internationale des Artzak. Puis d’autres qui se succéderont à l’antenne comme Geoffroy Tijou, John Ostré ou encore Vincent Charbonneau. C’est une première pour Camille mais elle va très bien s’en sortir, j’en suis certain. On avait déjà notre quota de vieux avec Fumaz, Black Ghost et Gallo. Notre quota de personnes issues de la diversité culturelle avec le directeur de la FMT, il nous fallait notre quota de blonde (rires) »

Où pourrons-nous vous suivre ?

« Sur internet uniquement en France, via le site de la FIRS. »

Nous avions abordé le sujet il y a quelques temps, mais nous y revenons, maintenant que L’Equipe 21 est réellement arrivée sur la TNT. Pourrions-nous voir, dans quelques mois, du roller hockey sur cette chaîne ? Ils diffusent bien d’autres sports confidentiels comme du tennis de table, du badminton et même certaines disciplines non Olympiques comme du squash…

« Non je n’y crois pas. Ces sports dont vous parlez, bien souvent, doivent assumer tout ou partie des frais de production. Si la FFRS n’avait pas eu un accord avec le CNOSF via le Ministère des Sports, jamais le roller hockey ne serait passé sur Orange Sport il y a quelques années. Alors je ne dis pas jamais, mais très honnêtement, avant que cela arrive, il se passera du temps. On a déjà de la peine à intéresser les médias locaux, alors comment voulez-vous qu’une télé héberge le roller hockey… De toute façon, et là je suis très sérieux, les seuls qui véhiculent des images de ce sport, c’est la FMT. Il n’y a plus de lives en Elite car aucun accord n’est trouvé pour la répartition des coûts de production. Il faut que tous les gens du roller hockey prient pour que la FMT soit encore là un moment. La FMT est financée pour les Mondiaux, mais le reste de l’année elle galère comme pas possible pour lever des fonds… Le jour où ils s’en iront, on retournera à l’âge de pierre et les gens se diront, « merde, on aurait dû les aider« . »

Crédit photos : Samuel Cramet/BULLDOG’S Factory, Denis Blackghost

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s