Le Team Ose le quadruplé aux championnats de France

Team manager du Team Ose paracycling, Christophe Dizy revient sur les quatre titres obtenus par ses coureurs lors des derniers championnats de France. De Bourg-en-Bresse, ils ont ramené huit médailles. Le contrat est plus que rempli.

Culture Sport Team Ose championnats de France 2014Alors que les valides vont disputer leurs championnats de France, qui s’ouvrent jeudi au Futuroscope (avec notamment les épreuves contre-la-montre), les athlètes en situation de handicap, les ont déjà disputé, eux, dans un silence absolu !

Parmi les 120 coureurs répartis dans treize catégories, les membres du Team Ose paracycling ont brillé lors de ces « France ». Quatre d’entre eux ont même revêtu le maillot symbolique bleu-blanc-rouge. Hervé Caron, Damien Debeaupuits & Mickaël Dhinnin et Cédric Ramassamy (photo ci-dessus) se sont imposés dans leurs catégories respectives : tricycle (MT2), tandem et cycle (MC5).

Mais avant de se plonger plus en détails dans la découverte des profils des champions de France, retour sur le début de saison du Team Ose.

Le début de saison

De bons résultats lors des deux premières courses

« Après deux stages très intéressants, les premières compétitions importantes pour le Team Ose ont eu lieu début mai avec une course internationale en Italie suivie de la première manche de Coupe du Monde à Castiglione della Pescaia. Lors de la première course internationale, les résultats étaient plutôt bons avec des podiums très intéressants dont une belle performance du tandem. C’est un nouvel équipage qui a intégré le Team Ose cette saison. Nous nous sommes ensuite déplacés vers Castiglione della Pescaia pour cette Coupe du Monde, avec deux épreuves, une sur route et une autre contre-la-montre. Les résultats obtenus étaient une fois de plus satisfaisants. Sur les huit coureurs qui composent l’équipe, sept étaient présents. Ils sont tous parvenus à entrer dans le top dix de leurs catégories. Mention spéciale pour le tandem, de nouveau, qui termine quatrième après avoir effectué plus de cent kilomètres d’échappée seuls. Ils arrivent pour la troisième place au sprint, mais ils échouent à dix centimètres du podium. Cette performance relève d’un exploit ! »

Les championnats de France

Objectif plus que rempli : 4 titres et 4 autres médailles

« A Bourg-en-Bresse, l’objectif était de ramener quatre maillots de champion de France. Il a été rempli avec de surcroît trois médailles d’argent et une de bronze.  »

Nous avons demandé à Christophe Dizy qu’il nous présente personnellement, un par un, ses quatre poulains.

Hervé Caron

« C’est une personne qui a été victime d’un AVC il y a une dizaine années. Au début il pratiquait sur un vélo traditionnel, son handicap lui permettait. Au fur et à mesure que les années de pratique se sont avancées, il a basculé sur tricycle puisque son handicap faisait qu’il chutait de plus en plus. Maintenant qu’il est dans cette catégorie tricycle, il a déjà remporté trois titres de champion de France (deux sur route et un en chrono). Hervé fait partie des dix meilleurs athlètes mondiaux dans sa catégorie qui compte une trentaine de coureurs classés au niveau international. Il ne lui manque pas grand chose pour être dans le top cinq, le problème, c’est que sa pathologie fait qu’Hervé a quelques difficultés de santé qui l’affecte énormément sur la pratique. Cela fait partie des problématiques en handisport, mais on espère, à un moment ou un autre, que ça va passer. »

Cédric Ramassamy

« C’est un jeune Martiniquais de vingt-et-un ans qui nous a rejoint cette année. Il est très prometteur. Cédric avait déjà remporté avec Bourg-en-Bresse, trois titres de champion de France (un sur piste en 2012, un sur route l’an passé et un autre cette année de nouveau sur route). Il a été sélectionné pour les Jeux Paralympiques de Londres alors qu’il n’avait que dix-neuf ans et a tout de même terminé à la neuvième place de l’épreuve sur route (meilleur jeune, ndlr). C’était une belle performance. A noter aussi que Cédric pratique également chez les valides. Il est en deuxième catégorie FFC et détient de très bons résultats. »

Damien Debeaupuits, piloté par Mickaël Dhinnin

« C’est un binôme, un couple, un tandem qui a été constitué cette année. Damien est revenu à la compétition après un an d’arrêt. Avant cet arrêt, Damien  a été champion de France du contre-la-montre il y a deux ans, année où il a été sélectionné, tout comme Cédric, pour les Paralympiques à Londres. Il s’est classé en cinquième position de l’épreuve chronométrée. Aujourd’hui associé à Mickaël Dhinnin, nous possédons un des meilleurs duos au niveau international. Ils ont terminé quatrièmes de l’épreuve sur route lors de la première manche de Coupe du Monde cette année mais aussi cinquième du chrono. C’est quand même une épreuve de référence. Suite à ces nouveaux titres, on espère de bonnes choses de leur part le 5 juillet à Bilbao, pour une nouvelle course Internationale UCI. »

La suite de la saison

Quasiment tous ont amélioré leurs performances. Ça présage un bon mois de juillet.

« Nous avons étudié les résultats du contre-la-montre. Il s’avère que quasiment tous ont amélioré leurs performances par rapport à la première manche Italienne de Coupe du Monde, en mai dernier. Cela démontre une seule chose, c’est que le groupe va en s’améliorant, ce qui présage de résultants intéressants à Segovia (deuxième Coupe du Monde, du 24 au 27 juillet, ndlr). Cette phase montante est très bonne pour le moral. Je pense qu’à Bilbao il y aura moins de monde, donc nous allons tirer notre épingle du jeu, en revanche à Segovia, où nous allons retrouver les meilleurs athlètes mondiaux, ça sera notre dernier test avant les championnats du monde de Greenville (Etats-Unis) pour ceux qui seront sélectionnés. »

Crédit photo : Team Ose paracycling

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There are 2 comments

  1. Mondiaux paracyclistes : Une médaille d’argent qui vaut de l’or | cultureSPORT

    […] Sacré champion de France, en juin dernier, à Bourg-en-Bresse, le tandem Urtois, composé de Damien Debeaupuits, malvoyant et de Mickäel Dhinnin, son pilote, pouvait légitimement viser une place sur le podium, à Greenville. Pourtant constitué en pleine intersaison, le duo est tout de même parvenu à se hisser au deuxième rang de l’épreuve en ligne. Les Basques d’adoption ont seulement été battus au sprint par les Espagnols Gonzalez-Martin. Pour Christophe Dizy, le Président d’Urt Vélo 64, «cette deuxième place a été vécue par comme une déception pour les coureurs, mais elle récompense une année de travail et un gros investissement de notre structure. Lorsque l’on connaît les difficultés rencontrées pour mettre en place un tel tandem, on ne peut que se réjouir de ce résultat acquis aussi rapidement.» […]

  2. Mondiaux paracyclistes : Une médaille d’argent qui vaut de l’or | Culture Sport

    […] Sacré champion de France, en juin dernier, à Bourg-en-Bresse, le tandem Urtois, composé de Damien Debeaupuits, malvoyant et de Mickäel Dhinnin, son pilote, pouvait légitimement viser une place sur le podium, à Greenville. Pourtant constitué en pleine intersaison, le duo est tout de même parvenu à se hisser au deuxième rang de l’épreuve en ligne. Les Basques d’adoption ont seulement été battus au sprint par les Espagnols Gonzalez-Martin. Pour Christophe Dizy, le Président d’Urt Vélo 64, «cette deuxième place a été vécue par comme une déception pour les coureurs, mais elle récompense une année de travail et un gros investissement de notre structure. Lorsque l’on connaît les difficultés rencontrées pour mettre en place un tel tandem, on ne peut que se réjouir de ce résultat acquis aussi rapidement.» […]

Laisser un commentaire