L’équipe type du weekend #10

Toutes les semaines, retrouvez l’équipe type, regroupant sur un seul rectangle vert, les joueurs ayant marqué le weekend, que ce soit par leurs bonnes performances… ou par leurs boulettes… Cette semaine, 2 Reds de Liverpool qui envoient des patates mais aussi des joueurs qui, malgré leurs exploits, s’enfoncent dans les profondeurs du classement…

Equipe Type 27-28 Fév

Johann Carrasso (Metz)

Demi-heure de jeu, évènement sur la pelouse de Saint-Symphorien, débordement et centre parfait d’Abdallah. Pour fêter ça, le gardien messin envoie une claquette dans son but bien aidé aussi par son défenseur Palomino. Avec cette défaite, Metz s’enfonce un peu plus dans les profondeurs de la Ligue 1.

Jean-Daniel Akpa-Akpro (Toulouse)

Une demi-volée envoyée au ras du poteau de Ruffier par celui qui a fait toute ses gammes au TFC pour remettre son équipe à égalité.  Pas suffisant pour éviter à son club formateur de tomber dans la zone de relégation. Dure saison pour les violets.

Papy Djilobodji (Nantes)

Sous les yeux de l’arbitre ou dans son dos, il aura tout fait aux Guingampais dans cette rencontre. Allant jusqu’à s’essuyer les crampons sur le crâne de Jérémy Pied, le défenseur n’a pourtant récolté qu’un carton jaune pour l’ensemble de son œuvre. Mais bon, il faut dire que les Bretons sont de vraies « pleureuses » #DerZakarian

Roger East (arbitre Manchester United-Sunderland)

Des rumeurs disent qu’il aurait suivi sa formation sur le sol français…dans ce match un peu morose, John O’Shea se charge d’envoyer au sol Falcao dans la surface de réparation mais c’est bien Wes Brown qui est prié d’aller finir son match dans les vestiaires…de quoi rendre marron l’ex-joueur de Manchester !

John Terry (Chelsea)

L’expérimenté joueur anglais de l’arrière-garde des blues à une nouvelle fois été décisif. Ce dimanche après-midi en finale de la Coupe de la Ligue, il s’est chargé d’ouvrir le score face à Tottenham. Il permet donc à Mourihno de décrocher le premier titre de la saison avant certainement celui tant convoité de champion d’Angleterre.

Felipe Anderson (Lazio Rome)

Une superbe frappe enroulée des 30 mètres et une passe décisive au poil pour la tête de Klose, pour permettre à la Lazio d’enchaîner avec une troisième victoire consécutive et de s’accrocher à la 4ème place de la Serie A.

Jordan Henderson (Liverpool)

C’est lui qui a ouvert la voie à ses coéquipiers en tant que bon capitaine et qui a certainement inspiré son compatriote du milieu de terrain. Avec cette frappe dans la lucarne du gardien des Citizens, il a posé les bases de ce match dominé et maîtrisé de bout en bout par lui et sa team.

Mohamed Salah (Fiorentina)

Tout fraîchement arrivé de Chelsea où il manquait cruellement de temps de jeu, l’Egyptien rattrape son retard en Italie. Après avoir qualifié sa nouvelle équipe en Ligue Europa contre Tottenham, il a récidivé en inscrivant l’unique but de la rencontre face à l’Inter Milan. La Fio rafle la bonne affaire de ce mercato hivernal.

Philippe Coutinho (Liverpool)

Le Brésilien arpente les terrains depuis plusieurs années déjà, on en oublierait presque son jeune âge (22 ans). Le joueur aux 5 sélections avec la Seleção, ne fait pas les choses à moitié quand il marque. Après son but magnifique contre Southampton, il a remis ça contre Manchester City en envoyant un boulet dans les filets de Joe Hart et donne la victoire aux Reds par la même occasion. Coutinho a même droit à son apparition sur Pornhub… Chapeau Monsieur.

Bas Dost (Wolfsburg)

Dans un match très spectaculaire et prolifique en buts où les 2 équipes se sont rendues coups pour coups, l’attaquant néerlandais est rentré en action pour mettre de l’ordre, planter un doublé en 3 minutes et envoyer par la même occasion ses loups vers la victoire. Il a inscrit ce weekend ses 12ème et 13ème buts en 12 matchs de championnat.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund)

Dans le derby de la Ruhr, le Gabonais s’est illustré en ouvrant la marque. Très actif sur ce match et grand artisan de la remontée des siens au classement, l’ex-Stéphanois est en grande forme. De quoi sortir le masque de Batman pour fêter ça avec le mur jaune qui a retrouvé le sourire.

Laurent Garès

Laisser un commentaire