Jamie Vardy : l’incroyable ascension

PREMIER LEAGUE. Il est le symbole de la passion qui peut vaincre les stéréotypes du football moderne, de la persévérance qui permet d’atteindre ses rêves de gosse, oui le bad boy de Leicester City est le représentant de toute une génération expulsée du circuit « classique ». Analyse du nouveau phénomène anglais.

Jamie Vardy

Ne jamais rien lâcher

L’impression qu’un rêve s’écroule et que tous les sacrifices ont été inutiles, c’est bien le sentiment qu’a dû avoir « The canon » après son renvoi du centre de formation de Sheffield Wednesday pour avoir été jugé « trop petit ». Le gamin de Sheffield n’a pas perdu la passion et poursuit donc ses gammes un peu plus loin au club de Stocksbridge Park Steels. Il fait ses débuts en équipe première (7ème division) à 16 ans et enfile les buts en parallèle de son travail dans une usine de fabrication d’attelles.

Il était toujours le premier à l’entraînement et le dernier à en partir.

C’est cette envie et cette détermination qui lui permettent enfin à 20 ans de gravir les divisions anglaises. Après plusieurs essais infructueux dans d’autres clubs et une saison au FC Halifax Town (D6) où il marque 29 buts, Jamie signe à Fleetwood Town (League one – D3). Il affole les défenses adverses et inscrit 31 buts en 36 matchs.

A l'époque le maillot de footballeur professionnel est encore un peu grand pour Jamie Vardy

A l’époque le maillot de footballeur professionnel est encore un peu grand pour Jamie Vardy

Une année plus tard, en 2012, c’est à 25 ans qu’il découvre enfin le monde professionnel sous les couleurs des Foxes après un transfert d’1,2 millions d’euros, un record pour un joueur amateur. Après une saison d’adaptation, il est l’un des grands artisans de la remontée du club en Premier League avec 16 buts au compteur. La première année en PL est chaotique, Leicester City arrache son maintien dans un sprint final complètement fou (8 victoires sur les 7 dernières rencontres) grâce notamment à 4 buts de Vardy. C’est le point de départ de la Vardy Mania.

Dans la légende

Après un été aux portes des étoiles avec ses 2 sélections en compagnie de la bande de Roy Hodgson, le gamin du nord de l’Angleterre poursuit sa marche en avant. Il réalise une première partie de championnat tonitruante avec 14 buts en autant de rencontres; de quoi faire trembler Ali Ahamada.

 Le but du record !

Ce samedi 28 novembre 2015, Jamie Vardy a inscrit son nom dans l’histoire de la Premier League en inscrivant ce but, plein de sang-froid, à la 24ème minute face à Manchester United. En ayant marqué au moins une fois lors des 11 derniers matchs, il confirme qu’il n’est pas un simple crack de divisions inférieures à la Mathieu Duhamel. Alors oui, il est encore loin des 21 matchs de Messi mais lui, il n’a pas eu recours à des hormones de croissance, BIM prends toi ça Lionel. Cette performance est même saluée par l’ancien détenteur du record en PL, Ruud Van Nistelrooy.

Avec son compatriote, Riyad Mahrez, le franco-algérien au parcours également atypique, ils déboulonnent les défenses adverses avec un total de 21 buts à eux deux en 14 matchs. Les Foxes ne caracolent pas en tête par hasard. C’est la belle histoire de ce début de saison en Angleterre qui donne un nouveau souffle à ce football passion.

Vardy-and-Mahrez

Alors certes les « gros » du championnat auront certainement le dernier mot de l’histoire, comme ce fut le cas l’année dernière avec Southampton, mais ces parcours font du bien aux footballeurs d’en bas, au football plaisir comme dirait un certain Thomas Thouroude.

Ce début de saison fantastique vient récompenser également Claudio Ranieri, qui apporte sa finesse tactique et la rigueur italienne à ce groupe. Un bon mélange qui risque encore de nous faire frissonner…

Je sais qu’il y a beaucoup de joueurs qui sont dans la position que j’ai connue. Ils ont simplement besoin d’une chance, d’une opportunité.

Pour que son parcours serve d’exemple, Vardy a même entrepris de créer une « Académie V9 » pour détecter les gamins sortis du circuit, comme lui. Les premières détections devraient se dérouler l’été prochain. Jamie espère qu’à cette période-là, il sera déjà sur le sol français  pour un certain tournoi…

Revivez en version originale les buts du record de Jamie Vardy :

Laurent Garès. Crédits photos : Jordan Mansfield/Getty Images, The Independent, Scott Heppell/Associated Press StarTribune, Plumb Images / Leicester City FC via Getty Images

Laisser un commentaire