Filipe Toledo dompte Snapper Rocks !

La saison 2015 est bel et bien lancée avec la WSL (World Surf League : ex ASP). C’est donc le brésilien Filipe Toledo qui s’est imposé en finale contre l’Australien Julian Wilson (19.60 contre 14.70) dans de petites conditions sur le spot de Snapper Rocks.

toledo culture sport

Cette année la compétition a connu beaucoup de rebondissements. Tout d’abord la WSL et son commissionner Kierren Perrow ont du étendre la Waiting period de la compétition faute de vagues (plus de 10 jours d’attente sans compétition). Cette extension a donc donné 3 derniers jours très intenses où les séries se sont enchainées comme jamais.

1er episode : Freddy P.

Nous sommes au Round 3 et l’Hawaïen Freddy Pattachia est contre le brésilien Adriano de Souza. Les conditions sont assez compliquées (petites vagues et ventées) mais le brésilien ne s’affole pas et prends pas mal de vagues (total de ses 2 meilleurs vagues à +de 14pts) pendant que Freddy le regarde dépité. L’Hawaïen n’arrivera à prendre une vague que sur la fin (vague totalement inutile) et viendra montrer toute sa colère, en allant envoyant sa planche contre un rocher (devenu maintenant très célèbre).

2ème épisode : Gabriel Medina

Le jeune champion du monde est contre Glen Hall au Round 3 et la bataille entre les goofys s’annonce intéressante. Glen prend des bonnes vagues et arrive à dominer le brésilien jusque dans les 10 dernières minutes. C’est alors que le brésilien commence à s’affoler (la jeunesse) et va faire une terrible erreur, sur la priorité de Glen, Medina tente de partir sur une vague et au moment de se retirer vient se rapprocher (percuter même) l’Australien l’empêchant totalement de prendre sa vague, on appelle ça une interference. Quelques mots sont alors échangés entre les 2 et ensuite l’interview de Gabriel Medina devient mémorable : « Next time Glen says fuck u to me… I’ll teach him something…« ; traduction : « La Prochaine fois que Glen me dit fuck… je lui en apprendrai d’autres…« . Medina viendra s’excuser le lendemain sur le plateau et les 2 surfeurs montreront qu’ils n’ont aucune haine entre eux par la suite…

Petit résumé de cette journée folle avec cette vidéo

Les tops

Filipe Toledo : 9,8 / 10
Avec un total frôlant la perfection en finale, le brésilien lance sa saison sur les chapeaux de roues ! Attention à lui cette année.

Julian Wilson : 9,6 / 10
Julian confirme son état de forme de la fin de saison dernière (pipeMasters en Décembre 2014). Vous pourrez compter sur lui dans toutes les conditions.

adriano culture sport

Miguel Pupo : 9,5 / 10
Miguel Pupo est l’un des meilleurs goofys du circuit en Backside. Toujours vertical, ses turns rapportent beaucoup de points. Jolie 3ème place pour lui ici.

pupo culture sport

Adriano De Souza : 9,3 / 10
Adriano nous habitue à des bons débuts de saison. Belle 3ème place pour lui.

de souza culture sport

Mick Fanning : 8,5 / 10
Mick échouera en quart de finale mais sera le seul rescapé du top 5 de l’an dernier. Belle opération pour lui.

Wiggoly Dantas : 9 / 10
Rookie cette année, Wiggoly a surfé sans complexe pour atteindre les quarts de finale, dès sa première compétition sur le World Tour.

wilson culture sport

Les flops

Gabriel Medina : 2 / 10
Comme expliqué auparavant le jeune Brésilien n’a pas su gérer sa série et a besoin d’expérience à ce niveau là pour pouvoir être constant.

medina culture sport

Kelly Slater : 1,5 / 10
Kelly n’a gagné aucun série cette année. Inquiétant ? Pas vraiment.

slater culture sport

Joel Parkinson : 2 / 10
Parko est l’un des plus durs à battre ici à Snapper. Petit soucis d’interférence ou non avec Wiggoly, l’Australien n’a pas su montrer la palette de son surf.

parko culture sport

Owen Wright : 2 / 10
Owen Wright était revenu en forme l’an dernier après sa blessure, mais là il n’a jamais trouvé le rythme pour dominer ses adversaires.

Michel Bourez : 1 / 10
Eliminé dès le Round 2 le tahitien commence mal sa saison et ses rêves de podiums.

John John Florence : 1,5 / 10
Le prodige n’a pas démérité car il fut éliminé au Round 3 avec un total de +de 16pts. Pas suffisant mais on l’attends à la prochaine compétition.

jjf culture sport

Et après ?

Dans 15 jours c’est le Rip Curl Pro Bells Beach, sur le spot de Bells Beach, du spectacle au rendez-vous : résumé vidéo du Final Day 2014.

Brandon Sanchez. Crédits photos : site officiel de la WSL

Publicités

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s