Grand Prix de Grande Bretagne : Silverstone gives wings to Webber !

La F1 se rend ce week-end sur le célèbre tracé de Silverstone en Angleterre ! C’est ici qu’a eu lieu la première course du championnat du monde de Formule 1 en 1950. Farina (Alfa Roméo) s’y était imposé, une autre marque italienne peut-elle faire de même aujourd’hui ? Ce dont nous sommes certains, c’est que le circuit dispose de quelques morceaux de bravoure, comme l’enchaînement Maggots-Becketts-Chapel très rapide.

Sans vouloir paraître mauvaise langue, c’est une météo assez British qui accueille les spectateurs ! Ces derniers pataugent dans la boue des parkings et provoquent des embouteillages monstres (en 2000, la même chose s’est produite). Les organisateurs ont même prié les fans de rester chez eux samedi ! C’est donc sous une pluie battante que se sont déroulés les essais. Cela n’a pas empêché Fernando Alonso (Ferrari) de signer sa première pole depuis Singapour 2010, suivi de Mark Webber (Red Bull) et de Schumacher (Mercedes-AMG).

Le départ conforte ces trois pilotes-là dans leur position respective. Derrière, Romain Grosjean (Lotus) se fait enfermer dans le peloton et abîme son aileron avant ; il s’arrête aux stands dès le troisième tour. Dès lors, une folle remontée commence pour le Français. Reparti dernier, il remonte progressivement au classement pour finalement terminer sixième ! Le schéma inverse s’applique à Schumacher. Passé par Vettel (Red Bull) lors de son premier pit-stop, il glissera au fil de l’épreuve et franchira la ligne en septième place.

Pendant que Lewis Hamilton (McLaren) pâtit d’une stratégie plus qu’étonnante (deux changements de pneus en cinq boucles) et termine huitième, son équipier Button roule dans l’anonymat total en dixième place.

Revenons en tête de course. Alonso n’est guère inquiété par les deux Red Bull depuis le départ, mais rien n’est joué d’avance ! L’Espagnol s’arrête une seconde fois pour chausser des pneus médium performants mais disposant d’une durée de vie moindre que les hards. Et devinez sur quel type de gomme roule Webber ? Les hard ! L’Australien revient à grandes enjambées sur la Ferrari, et établit le contact au 45ème  des 52 tours. Grâce au DRS, il passe aisément en tête !

Mark Webber remporte une seconde victoire à Silverstone ! Peut-être que la décoration spéciale de sa carrosserie destinée à récolter des fonds pour une association l’a motivé. Alonso quant à lui réalise la bonne opération puisqu’il reste en tête du championnat pilotes. Vettel est resté discret mais finit troisième, devant un revenant, Felipe Massa (Ferrari). Les Lotus réalisent un tir groupé en cinquième et sixième positions. Red Bull consolide sa place de leader dans le classement des constructeurs, plus de soixante points sépare la marque autrichienne de Ferrari. McLaren dégringole du second au quatrième rang !

Prochaine manche en Allemagne sur le tracé d’Hockenheim !

Crédit photos : site officiel du championnat du Monde de Formule 1

Laisser un commentaire