Les petits surnoms des coureurs du Tour

Il y a un an, accompagné de cinq autres jeunes, je parcourais les routes du Tour de France en tant que Jeunes Reporters du Tour 2011. Notre objectif : rédiger des articles décalés pour alimenter un journal édité tous les deux jour à 1 000 exemplaires. Pendant ce Tour 2012, je vous propose de retrouver quelque uns de mes articles sur Culture Sport.

Aujourd’hui, plongez dans l’univers des surnoms des coureurs.

Rachid, Papi ou le Breizh disputent le Tour de France. On les connaît sous leur nom de scène, pourtant chaque coureur possède un surnom bien à lui.

«Mon surnom, c’est Rachid, explique le Belge Jelle Vanendert. Je ressemble un peu à un Marocain ou à un Turc.» C’est son ami et coéquipier Philippe Gilbert qui lui a trouvé ce sobriquet, qui amuse visiblement le coureur d’Omega Pharma-Lotto.

Perrig Quémeneur est appelé le Breizh par ses équipiers d’Europcar. «En Breton, cela signifie… Breton», précise-t-il. Le coureur français aime bien son surnom car il représente sa région d’origine. «Cela fait un petit moment que je le porte, je ne sais plus qui me l’a donné en premier», ajoute le coureur d’Europcar.
L’équipe Quick Step n’est pas en reste. Ses surnoms sont davantage liés à la capacité physique de ses coureurs. «Le surnom de Sylvain Chavanel est la machine, indique le directeur sportif Davide Bramati. Il a été appelé ainsi en référence à ses dons de rouleur.» Le Belge Tom Boonen est surnommé Tornado
Tom, un nom qui lui vient de l’époque où il était le meilleur sprinteur du monde : il allait aussi vite qu’une tornade.

Sébastien Hinault, lui, hérite du nom de Papi. «Je suis le plus vieux et le plus expérimenté de l’effectif, explique le coureur de 37 ans. Ca permet également de différencier les deux Sébastien de l’équipe.» C’est Babi, alias Blel Kadri, qui l’a baptisé ainsi. Le sprinteur breton a beaucoup d’humour, et lui aussi prend un malin plaisir à renommer ses équipiers. «Du temps où j’étais au Crédit Agricole, j’appelais affectueusement
Thor Hushovd ma poulette.»

Des petits noms qui témoignent de l’amitié et de la complicité qui règnent sur les routes du Tour.

Crédit photo : Roberto Bettini

Laisser un commentaire