Tour de France : Tops/Flops #20

LES TOPS

                                   

Bradley Wiggins : L’Anglais a remis les pendules à l’heure aujourd’hui. Alors que beaucoup disaient qu’il ne ferait pas un beau vainqueur du Tour et que Froome lui était supérieur, Wiggins a montré qui était le vrai leader de la Team Sky en frappant un grand coup sur son terrain préféré : le contre-la-montre. Sur un parcours quasiment plat, taillé pour les spécialistes, le natif de Gand a mis une claque a tous ses adversaires. Froome a perdu 1’16 » en 53 kilomètres. Désormais sans menace aucune, Wiggins pourra consacrer sa journée de demain à réaliser un rêve. Devenir le premier Britannique a défiler en jaune sur la plus belle avenue du monde

Pierre Rolland et Thibaut Pinot : Pour la deuxième année consécutive, il y aura deux Français dans les 10 premiers du classement final du France. Une nouvelle qui ne peut que flatter notre égo patriotique. Pour réussir cette performance, Pierre Rolland et Thibaut Pinot ont réalisé une performance au-delà des attentes sur le contre-la-montre. Le premier a réussi à conserver sa huitième place en terminant à plus de 6 minutes de Wiggins, mais en concédant seulement 36  » secondes à son rival le plus dangereux, Brajkovic, qu’il devance de 7 secondes au général. Pinot, lui était sous a menace de Roche et de Kloden. Et en terminant 41ème, le grimpeur de la FDJ a fait mieux que limiter la casse, puisqu’il a devancé l’Irlandais de plus d’une minute. Malgré le bon temps de l’Allemand ça suffit au Français pour conserver la 10ème place Pas mal pour le benjamin de l’épreuve.

LE FLOP

Cadel Evans : Vainqueur l’an passé, dépassé cette année, l’Australien s’est carrément fait humilier lors du contre-la-montre. Rattrapé par son coéquipier Tejay Van Garderen, pourtant parti 3 minutes après lui, au bout de 40 kilomètres, le tenant du titre a finalement terminé l’étape à une anonyme 52ème place, à près de 6 minutes. Seul membre du top 10 à perdre une place (la sixième, au profit de Zubeldia), ce dépassement par le maillot blanc ressemble à une passation de pouvoir et au d »but du déclin d’un grand champion.

Laisser un commentaire