Super-Bayern !

Les JO à peine terminés, le premier match officiel de la saison en Allemagne débutait sur la pelouse de l’Allianz-Arena. Et quoi de mieux pour reprendre la saison qu’une Supercoupe entre Dortmund et le Bayern Munich ? Dépassé en coupe et en championnat par le BVB, le Bayern voulait envoyer un signe fort à son principal adversaire. Mission accomplie.

Privé de Kehl, Bender et Götze tout juste de retour de blessure, Jürgen Klopp titularisait le jeune Leitner au milieu, aux côtés de Gündogan. Au poste de meneur de jeu, Reus (recruté à M’Gladbach pour un peu plus de 17 millions d’euros) disputait sa première rencontre officielle pour le BVB, avec la lourde tâche de faire oublier Kagawa, parti pour Manchester United. On retrouvait Grosskreutz à gauche, Blaszczykowski à droite et Lewandowski dans l’axe. Derrière, aucun changement par rapport à la saison dernière, avec Weidenfeller dans les buts, et une défense Schmelzer-Hummels-Subotic-Piszczek.

Du côté du Bayern, Jupp Heynckes alignait lui aussi un ex-joueur de M’Gladbach en défense centrale, en la personne de Dante. Le Brésilien formait la défense centrale avec Boateng, tandis que Lahm et Can (jeune latéral de 18 ans) occupaient les couloirs. Au milieu, on retrouvait Luiz Gustavo et Kroos et le quatuor Ribéry-Müller-Robben et… Mandzukic (transfuge de Wolsfburg et remplaçant de Gomez, blessé pour un mois) devant.

Devant son public et après une série de cinq défaites consécutives face à Dortmund, le Bayern avait vraiment envie de se faire pardonner. Une illustration ? Après douze minutes de jeu, le match était d’ores et déjà plié… Dès la sixième minute, Ribéry envoyait un superbe centre de l’extérieur du droit à Mandzukic qui fusillait Weidenfeller du gauche. 1-0 pour le Bayern. Cinq petites minutes plus tard, Robben, parti dans le dos de la défense de Dortmund, prouvait que la lose ne l’avait pas quittée pendant les vacances. Seul face au portier du BVB, il voyait sa frappe repoussée par le poteau, avant que Müller ne finisse le travail. 2-0. Avec cette avance confortable, le Bayern se contentait de gérer jusqu’à la mi-temps et empêchait totalement Dortmund de produire son jeu ou de se procurer la moindre occasion.

En deuxième période, sous l’impulsion des rentrées de Götze, Perisic et Schieber, Dortmund va réussir à réduire le score grâce à Lewandowski (75e), d’une belle frappe en pivot. Une réaction un peu trop tardive, mais rassurante après la première période du BVB. Score final 2-1 une revancheet la certitude pour le Bayern de ne pas finir la saison bredouille.

Dans l’ensemble, les Bavarois ont semble « plus prêts » que leurs adversaires du Borussia. Ribéry et Mandzukic ont été très performants devant et, chose qui n’était pas arrivée lors des cinq dernières confrontations entre les deux équipes, le Bayern a semblé maitriser le BVB. Du côté de Dortmund, après une première période très terne, les entrées notamment de Götze et Schieber ont permis de voir un bien meilleur visage. Mais l’écart était déjà rédhibitoire.

Rendez-vous désormais le 24 août prochain pour l’ouverture de la Bundesliga, et un alléchant Borussia Dortmund-Werder Brême…

Laisser un commentaire