PSG – Lyon : duel au sommet

Chers lecteurs, la Ligue 1 est de retour sur CultureSport ! Ce soir premier volet de notre nouvelle formule. Désormais avant chaque journée de championnat nous vous livrerons quelques « clés » de l’affiche du week-end. Aujourd’hui : PSG-Lyon. Un match dont l’enjeu est tout simplement la place de leader !

 

Pourquoi Lyon va-t-il se balader au Parc ?

Parce que Bafé Gomis

Ces dernières saisons, Gomis possédait tout l’attirail du parfait paysan : l’indispensable charrette, de très belles vendanges et des dreadlocks (oui, c’est un agriculteur à la cool). Cette année, Bafé semble avoir allégé la charrette et consacré moins de temps à sa grande passion : la chasse aux pigeons (c’est pour ça qu’il tirait souvent au-dessus). Mieux il s’avère être devenu un formidable point d’appui : comme si une planche en bois s’était métamorphosée en marbre. En bonus, il en est déjà à 10 buts inscrits en 17matchs disputés. Tremble charnière centrale parisienne, Bafé is on fire !

Parce que Lyon ne compte pas s’arrêter en si bon chemin

17 journées et une place de leader. Le président Aulas a beau dire, ça le ferait sacrement « bader » de s’incliner au Parc. En s’imposant face au PSG, les Gones mettraient les Parisiens à six longueurs. Suffisant pour s’assurer le titre honorifique de champion d’automne et nourrir l’ambition d’ajouter une huitième ligne dans la catégorie « titres de champion de France ».

Parce que les Parisiens vont s’auto-saborder

La forme étincelante affichée depuis trois rencontres par les hommes d’Ancelotti est trop belle pour être vraie. Ces deux dernières semaines, les polémiques ont foutu le camp : exit les tensions dans le groupe et l’avenir assombri du Maestro. C’est pas normal. Inquiets, les journalistes du Parisien menaceraient même de faire grève. Dimanche, les choses vont rentrer dans l’ordre. Peut-être même que Pastore, après avoir manqué une énième passe à deux mètres, se fera baffer par Zlatan.

Ibrahimovic et Ménez : l’armada offensive parisienne est en forme !

Pourquoi le PSG va-t-il se tailler la part du Lyon ?

Parce que Zlatan !

Et oui Zlatan est bien un argument à lui tout seul ! Une rumeur dit que Vercoutre en fait des cauchemars… et il y a de quoi ! Dans une forme étincelante le géant suédois a déjà une énorme avance au classement des buteurs (17 buts contre 10 pour son dauphin, Gomis). Mais Zlatan veut être premier partout. Et quand il a vu que c’était trois lutins qui étaient meilleurs passeurs (Valbuena, Payet et Danic) il a piqué une colère. Fou de rage, il aurait infligé des séances de finition à Ménez & co dans le but de garnir ses stats.  C’est certain, Vercoutre ne peut pas dormir tranquille.

Parce que Paris veut prouver au Parc

C’est bien beau de claquer des 4-0 contre Troyes ou Evian TG mais contre les plus grosses écuries ça coince. En effet le PSG n’a battu qu’un seul « gros » à domicile : Toulouse. Tenus en échec par Bordeaux puis défaits par Rennes et Saint-Etienne, les Parisiens auront donc à cœur de corriger cette anomalie. Alors non le Parc ne sera pas un « Vélodrome bis » pour les Lyonnais car le PSG sera à 200% pour offrir à son public un cadeau de fin d’année. Les Gones vont donc se prendre 3-0 comme à Toulouse, un point c’est tout !

Parce que le prince a dit…

Le prince a dit « Nous serons champions ».  Avant que cette prophétie princière ne se réalise, il serait de bon goût pour les hommes d’Ancelotti de finir champion… d’automne ! On se souvient qu’en étant premier à la trêve, Kombouaré s’était fait virer, alors imaginez ce qui attend Ancelotti si le PSG n’est que second voire troisième…  Non, non, non ne l’imaginez pas ! Cela n’arrivera pas.

Peu importe le vainqueur, ce duel au sommet de la Ligue 1 promet au moins des buts : opposant les deux meilleures attaques du championnat il serait inconcevable que ce match accouche d’un 0-0 « tout pourri ». Vous nous direz qu’on aura bien l’air malin avec nos stats si jamais ça arrive… Et bien soit. Mais nous tenons le pari et nous vous donnons rendez-vous lundi pour notre second article hebdomadaire. Bon week-end et bons matchs à tous.

Quentin Chaya et Aurélien Maubert

Crédit Photos : Reuters et AFP

Laisser un commentaire