La Pologne, ça vous gagne !

Après avoir co-organisé l’Euro de foot l’an passé avec l’Ukraine, la Pologne semble vouloir bousculer quelque peu les plus grands pays et sportifs de la planète. A Wimbledon, dans le tableau masculin comme féminin, ils étaient deux à pouvoir prétendre disputer la finale du prestigieux tournoi Londonien. Sur le Tour, un coureur a failli se parer de jaune. Lors du Giro, deux coureurs Polonais ont terminé dans les sept premiers.

Alors que tout le monde parlait, à juste titre, de l’émergence, de plus en plus visible, du cyclisme Colombien lors du dernier Tour d’Italie (deuxième nation mondiale à l’issue de la compétition, un maillot blanc conquis, une victoire d’étape empochée, quatre coureurs dans les dix-huit premiers du général final dont un sur le podium), la performance de deux coureurs Polonais aurait presque pu passer inaperçue.

Respectivement lieutenants de Michele Scarponi et Alberto Contador, lauréats des Giro 2011 et 2008, Przemyslaw Niemiec et Rafal Majka ont réussi l’exploit de se hisser tous deux dans le top 10 du classement général de l’édition 2013. Le coureur de la Lampre-Merida a terminé sixième juste devant son compatriote de la Saxo-Tinkoff. Ce dernier a également loupé de peu la victoire dans le classement des jeunes pour quarante et une petites secondes.

Culture Sport Michal ‎KwiatkowskiSur le Tour de France, le cyclisme Polonais poursuit sa bonne dynamique puisque Michal Kwiatkowski a fait honneur à son maillot de champion national, fraîchement décroché une semaine avant le Grand Départ de la Grande Boucle. Le coureur d’Omega Pharma-Quick Step, dans une bonne forme, flirte avec une des tuniques les plus prestigieuses du monde sportif : le Maillot Jaune. L’ancien coureur de la Vacansoleil a enchainé les places d’honneur : troisième de la deuxième étape, quatrième de la troisième. Grâce à ses bonnes performances, il a endossé le maillot blanc de meilleur jeune et s’est hissé dans le top 5 du général. Lors du chrono par équipes, son équipe, qui s’est élancé en deuxième position, a longtemps réalisé le premier temps. Kwiatkowski est donc longtemps resté un potentiel maillot jaune. Hélas, le team Orica-GreenEdge est venu anéantir les rêves du coureur de vingt-trois ans. C’est sur les épaules de l’Australien Simon Gerrans qu’est allé le Maillot Jaune. Michal a échoué pour une petite seconde. Il lui reste le paletot blanc pour se consoler… Lech Piasecki, premier leader du Tour de France en 1987, attend toujours son successeur.

Culture Sport Lukasz Kubot et Jerzy JanowiczPendant ce temps, le tennis rouge et blanc se porte également bien. En remontant un peu dans l’histoire, on peut constater que deux tennismen Polonais ont disputé un ou des quarts de finale dans des tournois majeurs. Ignacy Tloczynski s’est hissé à ce niveau de la compétition lors de Roland Garros 1939 et Wojtek Fibak lors de Roland Garros, Wimbledon et de l’US Open en 1980. En revanche, jamais deux joueurs Polonais ne s’étaient rencontrés en quarts d’un Grand Chelem. Lukasz Kubot et Jerzy Janowicz ont fait vibrer tout un pays avant-hier. Le mieux classé des deux, Janowicz, tête de série numéro 24, s’est imposé et disputera sa première demie d’un GC tout à l’heure face à l’enfant du pays Andy Murray, champion Olympique à « Wimbli » l’an passé. Le finaliste du Masters 1000 de Paris-Bercy 2012 est donc le premier joueur de son pays à se retrouver dans le dernier carré d’un des plus prestigieux tournois au monde.

Les derniers carrés, Agnieszka Radwanska connait ça. Ses meilleurs résultats étaient jusqu’à présent, pour elle aussi, des quarts de finale. Mais l’an passé, elle a disputé, contre Serena Williams, la finale sur le gazon Britannique. Hier, la quatrième joueuse mondiale aurait pu jouer sa deuxième finale consécutive mais elle a chuté face à l’Allemande Sabine Lisicki. Toujours est-il qu’il y avait deux représentants Polonais en demies d’un Grand Chelem.

Au fait, ce matin, Michal Kwiatkowski est toujours dans le top 10 du Tour. Même s’il a perdu cinq secondes et une place au général à cause d’une bordure hier. Pour la petite anecdote, le maillot blanc de la Grande Boucle a terminé en cinquante-deuxième position, une place avant Niemiec, sixième du dernier Giro.

Crédit photos : Facebook officiel du Tour de France et de Jerzy Janowicz

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s