Et si on faisait un petit point sur les classements du Tour de France ?

Aujourd’hui, pas d’étape. C’est la deuxième et dernière journée de repos. Une pause bien méritée pour les cent soixante et onze participants encore en course. Pour nous, c’est l’occasion de réaliser un petit point sur les maillots distinctifs et autres classements annexes de cette Grande Boucle.

Tout roule, pas de soucis pour eux !

Maillot Jaune

Culture Sport Maillot Jaune Vincenzo Nibali

Avant les Alpes, Vincenzo Nibali (Astana) détenait 2’23 » d’avance sur Richie Porte (Sky) et 2’47 » sur Alejandro Valverde (Movistar). Après les arrivées en altitude à Chamrousse et Risoul, le pécule de l’Italien a encore augmenté. De moitié. L’Australien a, quant à lui, explosé dans ces deux jours Alpins tandis que l’Espagnol, lui, a résisté aux assauts de nos deux Français Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) et Thibault Pinot (FDJ.fr). Au final, Valverde est repoussé à 4’37 » et Bardet, nouvel entrant dans le top 3, à 4’50 ». Alors que les Pyrénées débutent dès demain, le vainqueur du Giro 2013 et de la Vuelta 2010, détient un net avantage avant le chrono de samedi, entre Bergerac et Périgueux. Les rouleurs qui composent le top ten, à savoir Tejay Van Garderen (BMC Racing) et Jean-Christophe Péraud (Ag2r La Mondiale) pointent, tous les deux, à quasiment six minutes. L’avenue des Champs-Elysées semble s’ouvrir telle une autoroute pour Vincenzo Nibali. A moins qu’une… Oui, qu’une chute ne vienne enrayer la belle mécanique. Mais là, par contre, nous ne voulons pas lui porter la poisse.

1. Vincenzo Nibali, 2. Alejandro Valverde à 4’37 », 3. Romain Bardet à 4’50 »
Écart entre le 4. & le 10. : Thibault Pinot à 5’6″ & Pierre Rolland (Europcar) à 10’48 »

Maillot vert

Culture Sport maillot vert Peter Sagan

Avec cent soixante-seize points d’avance sur son dauphin Bryan Coquard (Europcar), Peter Sagan (Cannondale) est, comme pourrait-on dire, « tranquilleuh » ! Même si mathématiquement rien n’est encore joué (deux-cent soixante-dix points sont encore à distribuer), il faut se rendre à l’évidence, on voit mal comment le coureur Slovaque pourrait être battu. Le, déjà, double vainqueur du classement par points se glisse dans quelques échappées, lui permettant de décrocher d’importants points, contrairement à ses principaux rivaux comme Coquard ou Alexander Kristoff (Katusha). Mais le coureur Russe n’a pas forcement besoin de prendre la poudre d’escampette car il gagne (deux victoires à son compteur), lui. Notre « Coq » est quant à lui fidèle aux rendez-vous des sprints intermédiaires comme le prouve notre classement. Idem pour Mark Renshaw (Omega Pharma-Quick Step), cinquième au ranking maillot vert. Enfin… Tout cela ne suffit pas face à l’ogre Sagan ! Ce dernier a coupé la ligne, ornée de la banderole PMU juste au-dessus (non, nous n’avons reçu aucune cotisation financière après ce placement de produit), en tête à deux reprises et réalisé neuf tops five dans les arrivées de ce Tour 2014. Si vous aimez les statistiques, sachez que Sagan possédait 377 points l’an passé à pareille époque, contre 402 cette année. Quatre-vingt-dix-neuf unités le séparait de Mark Cavendish, son dauphin. En 2014, c’est cent soixante-seize. Tourminator, dominator.

5 sprints intermédiaires soit 100 points (5×20), 3 arrivées en altitude soit 60 pts (3×20), 1 contre-la-montre individuel soit 20 pts, 2 arrivées en plaine soit 90 pts (2×45). Total : 270 pts à distribuer (à chaque fois au premier).

1. Peter Sagan : 402 points, 2. Bryan Coquard : 226 pts, 3. Alexander Kristoff : 217 pts
Écart entre le 4. & le 10. : Marcel Kittel (Giant-Shimano) : 177 pts & Samuel Dumoulin (Ag2r La Mondiale) : 86 pts

Petit accrochage, c’est très disputé…

Maillot à pois

Culture Sport maillot blanc à pois rouges Joaquim Rodriguez

Ils sont seulement trois coureurs à se tenir en deux petits points. Incroyable scénario. Ce classement promet d’animer cette fin de Tour de France. Surtout les trois étapes Pyrénéennes qui pointent le bout de leur nez. Elles attribueront en tout cent quatre-vingt-treize points. La moitié de ces unités seront à décrocher aux arrivées de Saint-Lary (au Pla d’Adet) et Hautacam. La bataille entre Joaquim Rodriguez (Katusha) et Rafal Majka (Tinkoff-Saxo) sera tendue. D’un côté, nous avons l’Espagnol qui a fait de cette tunique un de ces principaux objectifs, de l’autre le Polonais qui aura sans doute à coeur, de poursuivre sur sa lancée et de sauver le Tour de son équipe, orpheline d’Alberto Contador. Dans cette lutte au titre de meilleur grimpeur, Nibali n’est pas en reste. S’il parvient à s’imposer mercredi ou jeudi, comme il l’a fait à la Planche des Belles Filles et à Chamrousse, l’Italien fera peut être le break. Mais nous n’imaginons pas une étape sans au moins une attaque de Rodriguez ou Majka, afin de se glisser dans une échappée au long court. Concernant les autres coureurs, la tâche risque d’être plus compliquée. Notamment pour Thomas Voeckler (Europcar), lauréat de ce challenge en 2012. Le Français semble trop loin. Avec ses trente-quatre points, la remontée s’annonce compromise. Même chose pour Alessandro De Marchi (Cannondale), juste devant avec quatre petites unités supplémentaires. Pour Pinot et Valverde, le maillot ne semble pas tellement les intéresser. Ils viseront plus le podium final.

Hors Catégorie avec points doublés : 2 cols soit 100 pts (2×50), Hors Cat. sans pts doublés : 2 cols soit 50 pts (2×25), 1ère cat. : 3 cols soit 30 pts (3×10), 2e cat. : 1 col soit 5 pts, 3e cat. : 3 col et côtes soit 6 pts (3×2), 4e cat : 4 côtes soit 4 pts (4×1). Total : 195 pts à distribuer (à chaque fois au premier).

1. Joaquim Rodriguez : 88 points, 2. Rafal Majka : 88 pts, 3. Vincenzo Nibali : 86 pts
Écart entre le 4. & le 10. : Thibault Pinot : 49 pts & Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) : 26 pts

Maillot blanc

Culture Sport maillot blanc Romain Bardet

Nous allons assister à une lutte Franco-Française. Bardet devance son compatriote Pinot de seize secondes. La lutte pour une place sur le podium décidera certainement du sort du maillot blanc. Elle sera forcement liée. En montagne, Pinot a gratté quelques secondes sur l’actuel leader du classement du meilleur jeune. En effet, il l’a distancé lors de l’arrivée au sommet de la Planche des Belles Filles (sept) mais aussi à Chamrousse (trente). On peut alors imaginer que Pinot remette ça dans les Pyrénées. Bardet peut se faire du mauvais sang par rapport au chrono individuel de samedi. L’an passé, au Mont Saint-Michel, alors que Tony Martin s’imposait, le coureur de la Française devançait nettement celui de la Mondiale. Après trente-trois kilomètres d’efforts en solitaire, les temps étaient de 3’28 » pour Pinot et 4’40 » pour Bardet. Cette année, le kilométrage a subitement augmenté, cinquante-quatre bornes. Eh oui, le chrono entre Bergerac et Périgueux est l’unique CLM de ce Tour.

1. Romain Bardet, 2. Thibault Pinot à 16″, 3. Michal Kwiatkowski à 14’34 »
Écart entre le 4. & le 10. : Tom Dumoulin (Giant-Shimano) à 47’46 » & Tom Jelte Slagter (Garmin-Sharp) à 1h54’15 »

Rien n’est encore joué

Le classement de la combativité

Culture Sport prix de la combativité Alessandro De Marchi

Le résultat ne tombera que dimanche, à Paris. Cependant, nous pouvons déjà émettre quelques petits pronostics. Parmi les quatre coureurs ayant été élus comme les plus combatifs lors de cette cent-unième édition, deux se sont imposés après une échappée en solitaire. Blel Kadri (Ag2r La Mondiale), lors de la huitième étape, et Tony Martin, le lendemain. Pour le coup, l’Allemand est le seul, de ce carré d’as, à ne pas figurer dans les toutes premières places du classement des baroudeurs, réalisé par le quotidien L’Equipe. Avec trois échappées au compteur, Martin Elmiger (IAM Cycling) comptabilise plus de 568,5 kilomètres passés à l’avant. Suivent De Marchi (432) et Kadri (413). Compte tenu de ce nombre pharaonique de bornes englouties devant le peloton et après être passé tout près d’une victoire d’étape, à Nîmes (à cent cinquante mètres près), pour nous, Martin Elmiger mérite bien une petite consolation. Son maillot de champion de Suisse serait ainsi fièrement hissé sur le podium, avec l’Arc de Triomphe en arrière-plan. IAM répondrait également positivement à l’invitation lancée par ASO, en début de saison.

Aucun classement provisoire. Blel Kadri, Martin Elmiger, Tony Martin, Alessandro De Marchi, deux fois dossard rouge.

Ça sent bon, avantage Ag2r

Classement par équipes

Culture Sport classement par équipes Ag2r La Mondiale

Certes la Belkin détient deux hommes dans le top 10, Bauke Mollema (septième) et Laurens Ten Dam (neuvième), mais avec deux hommes dans les six premiers, Bardet (troisième) et Péraud (sixième), la formation Ag2r La Mondiale a pris quelques longueurs d’avance sur son dauphin, la formation Hollandaise. Les positions pourraient bien rester figées jusqu’à la fin.

1. Ag2r La Mondiale (Bardet, Péraud & Gastauer), 2. Belkin (Mollema, Ten Dam & Kruijswijk) à 12’42 », 3. Sky (Porte, Thomas & Nieve) à 38’32 »
Écart entre la 4. & la 10. : Astana à 46’10 » & Omega Pharma-Quick Step à 1h31’56 »

Crédit photos : ASO/Tour de France

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire