Les « Europe » d’athlétisme : Attention, ça va déménager !

Dans une semaine maintenant auront lieu les 22ème Championnats d’Europe d’athlétisme. L’équipe de France se rend à Zurich pleine d’ambition, et espère atteindre le record de médailles établit il y a quatre ans à Barcelone (18 dont 8 titres). Et pourquoi ne pas faire mieux. A cette occasion, gros plan sur trois jeunes espoirs de l’athlétisme tricolore.

Zürich_2014

Pierre-Ambroise Bosse est un gars décomplexé. Devant la caméra mais surtout sur la piste. C’est aussi un travailleur acharné. Il aime la souffrance et la solitude des entraînements de 800m. Il marche à l’instinct. Il joue le temps. Il court en patron. Il éclabousse de toute sa classe la piste aux étoiles. Voilà qui résume bien cette pépite du demi-fond. Il est issu d’une génération ’92 qui fait des étincelles.  A 22 ans seulement il détient depuis quelques semaines le record de France en 1’42″53. Temps canon. Mais PAB n’est pas de ceux qui s’enflamment. Il a les pieds sur Terre, la tête sur les épaules. Le titre européen, bien sûr qu’il y pense. Il en rêve même. Sur le papier c’est lui le meilleur. A lui de jouer !

10492537_10154401257635254_3993517158725622842_n

Pascal Martinot-Lagarde est un hurdler. Traduction? Attention pas un sauteur de haies. Non, non. Un franchisseur de haies. Surtout ne faites pas l’erreur. On ne vous le pardonnerait pas. PML pratique du « sprint à haut risque ». Cent-dix mètres à parcourir, 10 haies à passer, de 1.06m. Il a ce côté sensible mais solide à la fois. Subtile. Tout comme Pierre-Ambroise Bosse il aime claquer les chronos. 12″95. Lui aussi, un 18 juillet 2014 il est entré dans un autre monde. Il fait maintenant partie du cercle très fermé des coureurs en moins de 13″. Pas de concurrents européens à un tel niveau à l’horizon. La piste est dégagée. Seul une erreur technique peut anéantir ses rêves de victoire. Les haies sont impitoyables. A lui de les dompter.

994460_10154401277815254_327772768289357422_n

Kevin Mayer est un « Dieu du Stade ». Voilà comment sont surnommés les décathloniens. Dix épreuves. Deux jours. Sauter, courir et lancer. Ils incarnent force, souplesse, style et puissance. Mayer fait lui aussi parti de cette génération ’92. Champion du monde junior en 2010, il devient vice champion d’Europe élite en salle en 2013. La même année il termine 4e des championnats du monde (plein air). C’est un athlète à part,un athlète de compèt. Il faut être fort dans la caboche pour accomplir des exploits pareils. Zurich 2014 sera pour lui l’occasion de confirmer tout son talent. A l’échelle Européenne. Au sein de l’élite.

1234502_519361001487002_953135414_n

Retrouvez Pierre-Ambroise Bosse le 12 août à 19h12 pour son entrée en lice aux championnats d’Europe, Pascal Martinot-Lagarde le 13 août à 11h40 et Kevin Mayer le 12 août à 07h05.

Tout le programme pour encourager l’équipe de France d’athlétisme sur le site officiel de la compétition.

Crédit photos : Page Facebook officielle de la Fédération Française d’athlétisme

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s