L’équipe type du weekend #6

Toutes les semaines, retrouvez l’équipe type, regroupant sur un seul rectangle vert, les joueurs ayant marqué le weekend, que ce soit par leurs bonnes performances… ou par leurs boulettes… Sur le pré cette semaine, une attaque qui claque et un milieu technique ! Il faut bien ça pour compenser avec une défense en bois… Suite de la composition dans cet article !

Equipe Type 17-18 Janv

Benjamin LEROY (Evian Thonon Gaillard)

Tous les éléments étaient réunis pour que les Evianais réussissent l’exploit au Parc des Princes : une ouverture du score en début de match, un Paris timoré et toujours malade mentalement et un grand Benjamin Leroy. Malheureusement, ses magnifiques parades ne feront que repousser l’échéance, un peu ingrate envers puisqu’il repart de la capitale avec 4 buts dans la musette.

Christophe JALLET (Olympique Lyonnais)

Malgré son manque de précision récurrent sur les centres, il ne démérite pas et participe à l’équilibre défensif du désormais leader de Ligue 1. Il affiche une énorme activité sur le terrain en contribuant à l’animation offensive des Gones et montre qu’il n’est pas venu pour finir tranquillement sa carrière. Le PSG doit regretter de lui avoir ouvert une porte de sortie en regardant les performances de Van der Wiel…

Vincent KOMPANY (Manchester City)

Manchester City n’affiche pas la solidité défensive d’un champion cette année et les performances bien en dessous du capitaine belge peuvent expliquer en partie cette situation. Il faut dire qu’il n’est pas trop aidé par les prouesses de ses compatriotes Demichelis et Mangala. Les joueurs ne vivent pas tous de la même manière l’année post Coupe du Monde…

Andrea RAGGI (AS Monaco)

Présent également cette semaine dans l’opta team pour ses stats de haut niveau, il contribue grandement à la solidité défensive des Monégasques. L’ASM n’a plus encaissé de buts en Ligue 1 depuis le 29 novembre et se permet de rêver à nouveau d’une place sur le podium. Le sauvetage dans les dernières minutes du match du défenseur italien permet à son club d’enchaîner avec une victoire et de recoller au wagon de tête.

Leandro MARIN (Boca Junior)

Dans un rencontre amicale face au Racing, une autre équipe de la première division argentine, les joueurs du Boca ont complètement fondu les plombs…alors qu’ils étaient menés au score, ils ont pris pour cible le milieu offensif adverse Centurion, qui leur en faisait voir de toutes les couleurs par ses coups de rein. Le joueur a donc été victime dans un laps de temps d’un coup de coude et d’un tacle bien appuyé niveau genou. Résultat des courses : 2 cartons rouges, défaite 4-1 de Boca Junior et un simple hématome pour Centurion #mêmepasmal

https://twitter.com/FutboolFichajes/status/556629032817934337

Paul POGBA (Juventus Turin)

Encore excellent ce weekend, face au Hellas Verone il n’en finit plus de prendre des galons au sein de l’effectif de la vieille dame. Présent lui aussi dans l’opta team, il a inscrit le premier but de son équipe d’une frappe d’en dehors de la surface dont il a le secret. Il ouvrira un peu plus tard parfaitement le chemin des buts à Carlos Tevez avec une feinte de corps laissant sur leurs appuis les défenseurs adverses.

Santi CAZORLA (Arsenal)

Le talentueux milieu espagnol a rappelé ce weekend qu’Arsenal ne se résumait pas au seul Alexis Sanchez. En plus de son but et de sa passe décisive sur la tête d’Olivier Giroud, il a étalé sa palette technique face à des Citizens dépassés par ses coups de rein… Un régal de le voir jouer.

Dwight GAYLE (Crystal Palace)

Si Crystal Palace se retrouve l’année prochaine en Premier League, il en aura été un des grands artisans. Beaucoup annoncent la venue de Pardew comme décisive mais on sait tous que le « technicien » anglais ne fait pas l’unanimité. Revenons-en à nos moutons, le joueur londonien, grâce à son doublé, permet aux siens de s’imposer dans un match déterminant pour le maintien.

Lionel MESSI (FC Barcelone)

Certainement vexé du ballon d’or attribué à Ronaldo, il a envoyé un message clair avec son triplé sur les terres du Deportivo la Corogne. Il revient à une longueur d’Alexandre Lacazette au niveau des buts marqués en championnat. Lionel Messi ? Même pas peur.

Eljero ELIA (Southampton)

Barré au Werder Brême, il enchaîne les échecs ces dernières saisons. En donnant ce weekend la victoire aux Saints avec son doublé face à Newcastle, il commence à voir le bout du tunnel. Il faut dire que depuis son arrivée il bénéficie de l’entière confiance de Ronald Koeman qui l’a titularisé dès son arrivée. Southampton aura bien besoin de son retour à son meilleur niveau  pour tenir ce rythme effréné jusqu’à la fin de la saison.

Lucas BARIOS (Montpellier)

Pièce maitresse de l’effectif de Dortmund lors des titres de 2011 et 2012, les supporters montpelliérains devaient s’impatienter de le voir évoluer à son meilleur niveau. Il a mis tout le monde d’accord ce weekend avec son triplé sur la jolie pelouse de Saint-Symphorien. Simple coup d’éclat ?

Laurent Garès

Laisser un commentaire