Le basket a la cote à Anglet

L’Anglet Côte Basque Basket est à un tournant de son Histoire. Qualifié à la fois en playoffs de Nationale 2 mais aussi en quarts de finale du championnat de France U17, le club Angloy nourrit de grandes ambitions en cette fin de saison.

ACBB bilan mi-saison

En début de saison, ce n’était pas vraiment un objectif. Ça l’est en revanche devenu au fur et à mesure que les journées de championnat passaient et que les bonnes performances se sont enchaînées. Renouvelé à 70%, le groupe de Gilles Tlemsani avait pour mission de terminer dans la première partie de tableau de la poule B de Nationale 2. Pas plus. Retrouver l’ACBB en playoffs est donc un mini-exploit. C’est la quatrième année consécutive que les Angloyes vont disputer les phases finales. « C’est une fierté d’aller en playoffs avec cette équipe, affirme le technicien Basque. J’aurais signé pour y être à cette époque-là (qualification acquise officiellement lors du dernier match de la phase régulière, ndlr). On y est enfin ! Je suis fier des filles par rapport au travail accompli et à leur état d’esprit. Maintenant, il va falloir prendre match après match et ne pas se poser de question. » Anglet affrontera, en format aller-retour, Voiron (les 25 avril et 23 mai) ainsi que Soler (les 9 et 16 mai). Les rencontres du 25 avril et 16 mai seront disputées à domicile, dans leur antre d’El Hogar.

Déterminants pour la suite de la saison, les matchs contre La Rochelle et Orthez ont été très animés. Le public ne s’est pas trompé en se déplaçant en nombre. « L’adrénaline n’a rien à voir avec celle sur le terrain mais il est très agréable d’espérer que la salle soit comble, que les spectateurs assistent à un beau spectacle, qu’ils aient envie de revenir et qu’ils partagent une victoire avec les filles, lance Géraldine Tesson, qui s’occupe de la communication du club. Pour que tout se passe bien, nous essayons d’anticiper un maximum de choses au niveau de l’organisation pour que le public ne s’aperçoive de rien et se laisse porter par le match. Ce fut un travail très important en amont qui nous a rappelé les matchs des playoffs des saisons précédentes. Nous sommes rodés pour ces événements mais nous ne savons jamais si le public répondra présent. Pour la rencontre face à Orthez, nous savions que la salle serait pleine grâce à l’enjeu (choc entre les deuxièmes et premières du classement, ndlr) et à la proximité. Cette soirée fut une réussite et la victoire aurait été une apothéose. »

Désormais place aux phases finales. « Pour ces matchs, l’organisation est plus délicate car les équipes sont inconnues et ça tombe durant une période de ponts et de congés. Cependant cette année, il n’y aura que deux matchs à domicile. On peut donc espérer que le public réponde présent. Ce sera un public connaisseur, il ne faudra donc pas le décevoir. Pour cela nous lançons une fois de plus un appel à toutes les bonnes volontés qui voudraient participer à cette fête. Nous recherchons des bénévoles pour la buvette, pour le micro ou simplement pour un petit coup de main. Nous ferons tout pour mettre toutes nos équipes dans de bonnes conditions avec un maximum de supporters. »

Représenter, défendre les valeurs et l’identité du club

Culture Sport ACBB cadettes 1

Outre la réussite de l’équipe première en N2, le quatrième échelon national, l’ACBB performe également dans les championnats de jeunes. Championnes de France l’an passé en Nationale 1 groupe B, les cadettes, coachées par Olivier Gieure, ont réussi à se maintenir en N1 groupe A, allant même jusqu’à rivaliser avec les plus grands centres de formation de la zone Sud-Ouest (Basket Landes, Toulouse, Nantes-Rezé), qui détiennent pour la plupart une équipe engagée en Ligue Féminine, la première division du basket Français. « Il s’agit de représenter et défendre les valeurs ainsi que l’identité du club mais aussi de montrer et se prouver que nous pouvons exister dans un tel championnat, avoue l’entraîneur Angloy. Nous devons défendre ce label U17 élite à chaque seconde de chaque rencontre. » Suite à leur victoire contre Toulouse, finaliste de la Coupe de France, les jeunes pousses de l’ACBB se sont qualifiées pour les quarts de finale du championnat de France, intégrant ainsi avec panache le top huit hexagonal.

« Le travail effectué par tout l’encadrement porte ces fruits, déclare le Président Pascal Arnaudin. En nous choisissant comme club formateur de l’élite U18, au même titre que des clubs comme Bourges, Basket Landes ou Montpellier, la Fédération reconnaît les bons résultats issus de ce travail de longue halène. Ce choix nous permet de faire grandir le basket Basque. Il récompense le bon travail de formation réalisé par l’ensemble des clubs de la côte. Désormais, ce choix devra être alimenté par de nouveaux espoirs du basket et sans formation dans les catégories de jeunes, il sera difficile de se maintenir à ce niveau. L’élite est une récompense mais notre club doit rester un club ouvert à tous avec des niveaux de compétitions répondant aux besoins de chacun. Cette formation commence à l’école de mini-basket et s’arrête en seniors. »

Mise à jour : Le 25 avril dernier, Anglet est parvenu à s’imposer face à Voiron lors de leur premier match de playoffs. Le panier à trois points de Célia Bourbon, au buzzer, a offert la victoire à l’ACBB qui pointe désormais au troisième rang de la poule E, à un point des deux premiers clubs, Orthez et le Soler.

Nicolas Gréno pour Ideiak, le mag qui colle aux Bask. Crédit photo : Nicolas Gréno.

* En partenariat avec

Culture Sport IdeiakIDEIAK, magazine gratuit de 100 pages présent sur le Pays Basque et les Landes. Dans le numéro 2, retrouvez tous les événements à venir pour les mois de mai et juin, les tendances déco, culinaires et pleins d’autres reportages ! Pour (re)lire le numéro un, c’est par ici : X.

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac’ @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l’UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire