Parce qu’il Laveau bien

ESPOIR Depuis son titre Olympique de la jeunesse glané à Nankin (le premier de l’Histoire en rugby à 7), tout sourit à Martin Laveau. Le Basque, qui a signé un contrat espoir avec l’Aviron en mars, a été retenu pour disputer le Mondial U20, en Italie, qui débute aujourd’hui et ce jusqu’au 20 juin. Le jeune Bayonnais a bien mérité sa sélection après une belle année avec Bayonne et l’équipe de France à 7 (avec laquelle il a inscrit un somptueux essai de quatre-vingt-dix mètres).

Culture Sport Martin Laveau U20

Martin Laveau, plein centre, en compagnie de ses équipiers de l’équipe de France U20.

Culture Sport : Comment as-tu accueilli ta sélection pour le Mondial U20 ?

Martin Laveau : J’ai été surpris d’être dans ce groupe sachant que j’ai un an de moins. J’aurai donc l’occasion, si je suis bon, d’en refaire un l’année prochaine ! Je suis vraiment très heureux. C’est une belle récompense de fin de saison !

Culture Sport : Ça fait quoi de côtoyer et d’avoir comme coach et manager deux anciens finalistes du Mondial 1999, à savoir Olivier Magne et Fabien Pelous ? Que t’apportent-ils ?

Martin Laveau : Magne et Pelous sont deux très grands joueurs avec beaucoup d’expérience. Cela s’en ressent dans leur façon de nous faire apprendre les choses. Ils nous apportent un gros plus dans notre formation de joueur. C’est important d’avoir des entraîneurs qui ont déjà vécu une Coupe du Monde pour nous guider vers le titre !

Le seul objectif du groupe et de ramener le titre.

Culture Sport : Comment s’est passée la préparation à Marcoussis ? Vous avez battu l’Irlande notamment (21-10), en match amical.

Martin Laveau : La préparation à Marcoussis a été très bénéfique puisque qu’on a fini le stage sur une victoire. Contre les Irlandais, j’ai joué la première mi-temps dans le but de trouver les repères dans l’effectif et en apportant mes qualités. Maintenant, tout le monde est très motivé pour commencer ce Mondial !

Culture Sport : Comment se sent le groupe ? L’objectif c’est quoi ? Le titre comme tu l’as annoncé sur Twitter ?

Martin Laveau : Le groupe est en forme. Tout le monde a travaillé physiquement pour pouvoir faire ce Mondial. Le seul objectif du groupe et de ramener le titre. On a une poule costaude mais accessible avec une potentielle finale pour la première place contre l’Angleterre, très certainement, à condition de bien attaquer le premier match face au Pays de Galles.

Martin Laveau, ballon en main, aux côtés de Julien Candelon, un des leaders de l'équipe de France à 7.

Martin Laveau, ballon en main, aux côtés de Julien Candelon, un des leaders de l’équipe de France à 7.

Culture Sport : Quelles sensations as-tu ressenties lorsque que tu as joué à Twickenham, ce temple du rugby mondial, auprès de Julien Candelon et de Vincent Inigo (ancien Bayonnais lui aussi) et d’inscrire de surcroît un essai de quatre-vingt-six mètres contre le Portugal, lors des IRB World Series à Londres ?

Martin Laveau : J’avais très envie de jouer dans ce stade mythique… C’était la première fois que je voyais ce stade et c’est vrai qu’il est impressionnant ! L’enceinte était pleine contre le Portugal au moment de jouer. J’avais plus le sourire que la pression. C’est une chance de jouer à ce niveau et de jouer avec des joueurs expérimentés avec une longue carrière derrière eux. Ça rassure ! Pour mon essai, je dirais qu’on m’a passé le ballon qu’il fallait pour me régaler (rires). Je n’ai pas trop réalisé sur le moment.

Culture Sport : Onzièmes au classement final, où en êtes-vous pour la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio ?

Martin Laveau : Concernant la qualification pour les JO, ça va se jouer pendant les championnats d’Europe avec une équipe un peu plus costaude avec l’arrivée de quatre joueurs de Top 14 (les Castrais Rémy Grosso et Romain Martial, le Bayonnais Marvin O’Connor et le Montpelliérain Fulgence Ouedraogo, NDLR). Il y aura donc une grosse possibilité de remporter le tournoi et d’avoir une qualification au bout. Pour ma part, je n’y serai pas puisque je disputerai la Coupe du Monde U20.

Je voulais réussir à garder les deux et normalement, ça va se faire.

Culture Sport : Un an après ton titre de champion Olympique de la jeunesse, le 7 est-il toujours aussi important pour ton équilibre ? Tu as encore du mal à faire un choix ?

Martin Laveau : Oui le 7 est toujours important. Je prends du plaisir à jouer au rugby et à pratiquer ces deux disciplines un peu différentes. Je compte continuer les deux pratiques. Je trouve ça bien et complémentaire pour évoluer dans le rugby ! Je n’ai pas fait de choix. Je voulais réussir à garder les deux et normalement, ça va se faire.

Culture Sport : Tu as signé ton premier contrat espoir, joué quelques matchs de championnat de France espoirs, tu as donc marqué cet essai avec les Bleus du 7, tu es retenu pour le Mondial U20, tout va bien pour toi !

Martin Laveau : Oui je suis très satisfait de mon année. C’est une saison pleine avec peu de blessure, ce qui est très important pour moi !

Culture Sport : Juste un petit mot sur l’Aviron pro… Avec la descente du club en Pro D2 de nombreux joueurs vont sans doute partir et les jeunes prendre la suite, tu es prêt si jamais on t’appelle pour jouer quelques rencontres ?

Martin Laveau : C’est sûr que la descente en Pro D2 déçoit. Mais sans être trop ambitieux, j’ai pour objectif de bien travailler et progresser afin de donner le meilleur de moi-même pour le club et bien sûr de faire un maximum de feuilles de match en deuxième division. Ça sera important pour moi !

Culture Sport équipe de France de rugby U20

Le groupe U20

Meric, Belleau (Toulon), Ghirard, Bethune (Agen), Pilati, Meret, Blanc (Bordeaux-Bègles), Ramos, Marchand, Bonneval (Toulouse), Macalou, Cancoriet (Massy), Labouteley, Delannoy, Castets (Montpellier), Tanguy, Roudil (La Rochelle), Penaud, Simutoga, Estorge (Clermont), Laveau (Bayonne), Bachelier (cap., Perpignan), Chat (Racing-Métro), Doubrere (Auch), Jelonch (Castres), Lespiaucq Brettes (Dax), Sanconnie (Brive), Ugena (Stade Français)

Le programme du Mondial

Culture Sport capitaines équipes U20

Lucas Bachelier, le capitaine Français, en compagnie de ses homologues Japonais, Gallois et Anglais de la poule A.

Mardi 2 juin : France-Pays de Galles (à Calvisano, 16h30)
Samedi 6 juin : France-Japon (à Parme, 16h30)
Mercredi 10 juin : France-Angleterre (à Viadana, 16h30)
Lundi 15 juin : demi-finales (à Calvisano, 18h30 et 20h30)
Samedi 20 juin : finale (à Cremona, 20h30) et match pour la troisième place (à Cremona, 18h30)

Propos recueillis par Nicolas Gréno. Crédits photos : page Facebook de la Fédération Française de rugby (FFR).

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s