L’équipe type de la phase de poules

EURO 2016. Après 15 jours rythmés par une phase de poules pleine de surprises, où beaucoup de favoris ont eu du mal à s’affirmer, l’heure est au bilan ! Avec cette équipe type alignée, on ne peut pas avoir peur de grand chose, même pas de l’Islande.

Equipe type phase de poules

Le onze type

Gabor KIRALY (Hongrie)

6 buts encaissés… A trop se sentir à l’aise dans son jogging old school, il finirait par en oublier qu’il n’est pas sur son canap’. Plutôt à l’aise dans l’art de la feinte, il décroche le record du joueur le plus vieux de l’histoire de l’Euro (40 ans), et rien que pour ça il mérite bien sa place dans l’équipe type.

Darijo SRNA (Croatie)

Capitaine exemplaire, joueur d’expérience avec un quatrième Euro à la clé, il est le meneur d’hommes de cette séduisante équipe croate.

Laurent KOSCIELNY (France)

Il a rassuré et stabilisé cette défense française qui n’a encaissé qu’un seul but lors de cette phase de poule (Merci Patou…). En espérant que cela suffise à bloquer les errements défensifs côté gauche.

Jérome BOATENG (Allemagne)

Beaucoup de craintes planaient sur cette défense allemande avec le début de compétition. Jérome est arrivé et a calmé tout le monde. Très imposant dans les duels et propre à la relance; la rigueur allemande.

Raphaël GUERREIRO (Portugal)

Rares sont les satisfactions du côté du Portugal pour cet Euro. Avec ses montées offensives tranchantes, il a fait beaucoup de mal à ses adversaires. Dommage que Ronaldo ne connaisse pas son efficacité habituelle. Il serait d’ailleurs bien inspiré de lui laisser le soin de botter certains coups francs de temps en temps…

N’Golo KANTE (France)

Titulaire pour palier l’absence de Lass, il remplit parfaitement son rôle de sentinelle dans le onze Bleu. Impressionnant de travail et de combativité surtout après la pleine saison réalisée avec Leicester. Il est le vrai dynamiteur de ce milieu de terrain.

Andres INIESTA (Espagne)

Véritable chef d’orchestre de la Roja, c’est lui le patron sur le terrain. Énorme face à la Turquie, il porte littéralement sa sélection. Il n’est pas prêt de lever le pied.

Dimitrin PAYET (France)

Payet Président, Payet Président, Payet Président !

Bien lancé par une saison fantastique avec West Ham, il est l’étincelle de cette équipe de France. Maître à jouer et décisif par ses coups de canons, il pourrait devenir LE joueur de cet Euro si la France poursuit son aventure jusqu’au bout. Et puis rien que pour entendre Grégoire Margotton s’extasier, on en redemande.

Gareth BALE (Pays de Galles)

Meilleur buteur de cette première phase (3 buts), il a scoré sur chaque rencontre. Décisif, c’est lui qui dicte le rythme sur le field, comme dirait l’armée rouge.  J’en connais un qui va devoir laisser le ballon un peu plus souvent la saison prochaine sur les coups de pied arrêtés…

Ivan PERISIC (Croatie)

Très percutant sur son côté gauche, fin dribbleur, c’est lui qui envoie la Croatie du bon côté du tableau et qui offre une voie royale à ses coéquipiers. Il a éteint à lui tout seul les ardeurs de l’Espagne, qui n’aura pas la tâche facile face à l’Italie.

Alvaro MORATA (Espagne)

Avec 3 buts en 3 matchs, il a mis tout le monde d’accord sur son statut. La bonne nouvelle pour la sélection espagnole, c’est qu’elle peut enfin jouer avec un vrai numéro 9. C’est le Real qui se frotte les mains. Attention Karim la concurrence arrive !

Le banc

Joachim LOW (Allemagne)

Le sélectionneur allemand sent vraiment le football. Ça va, je vous vois aussi le faire en lisant cet article…

Les supporters irlandais

Fantastiques, exemplaires, état d’esprit irréprochable, on est loin des clichés des supporters… Certaines nations feraient bien de s’en inspirer. La chose gênante, c’est que l’on risque de se sentir comme à l’extérieur lors de ce huitième de finale. Allez petits supporters bleus, c’est le moment de montrer la folie du supporter qui sommeille en vous !

Will GRIGG (Irlande du Nord)

« Will Grigg’s on fire…« . Il ne reste plus qu’à voir ce qu’il donne réellement sur le terrain maintenant… Merci aux supporters de Wigan d’avoir imaginé cette chanson à sa gloire.

Le foot reprend ses droits demain, alors finissez vite ce que vous avez à faire, il est temps de repartir en hibernation devant votre petit écran.

Allez les Bleus !

Laurent Garès (@LoloGrs07)

Laisser un commentaire