« Ce n’était plus possible de donner des points aussi facilement. Le bonus offensif fait du bien »

RUGBY. Pro D2. Après un déplacement mitigé en terre albigeoise (27-20), il était temps pour les Biarrots de sonner la révolte ce vendredi 14 octobre contre Carcassonne, à domicile. C’est chose faite avec une victoire (36-18), une première avec bonus offensif. David Darricarrère, le coach de Biarritz le concède : « c’est une victoire qui donne le sourire mais il faut un temps d’adaptation pour les jeunes. » cultureSPORT met en perspective les statistiques d’avant-match, les réactions.

forta

Statistiques d’avant-match

  • Biarritz est la 9ème attaque avec 132 points
  • Carcassonne est la 12ème avec 111 points
  • Biarritz est la 9ème défense avec 125 points
  • Carcassonne est la 11ème vec 117 points
  • Biarritz a reçu : 9 cartons jaunes et 1 rouge en 6 matchs
  • Carcassonne, 9 cartons jaunes
  • Adrien Latorre est 11ème meilleur réalisateur de la Pro D2 : 38 points (4 matchs, 4 transformations et 10 pénalités)
  • Maxime Lucu est 15ème meilleur réalisateur avec 30 points (4 matchs, 3 transformations, 8 pénalités, 1 essai)
  • Benoit Lazzarotto est le 11ème meilleur marqueur avec 2 essais en 3 matchs pour 231 minutes jouées.

Les réactions d’après-match

Maxime Lucu, demi de mêlée de Biarritz

« C’est vraiment bien de prendre 5 points aujourd’hui. On s’est fait peur comme toujours à vingt minute de la fin. On s’est dit que ce n’était plus possible de donner des points aussi facilement. Le bonus offensif fait du bien. Après il faut être patients et réalistes en évitant de donner des fautes à l’adversaire. A 13-3 à la mi-temps on ne maitrise pas nos sorties de camp et on les laisse dans le match. Toute la semaine, on a vu qu’ils ne bataillaient pas trop dans les rucks et jouaient plus sur les extérieurs puis ils reculent et font des fautes. Le coach nous a mis un énorme soufflon à la mi-temps, c’est logique car il faut être régulier sur tout le match. On prend le positif et on va essayer maintenant, d’aller chercher des points à l’extérieur. »

Nicolas Nadau, entraineur des arrières de Carcassonne

« On a cru en la victoire, à 18-16, j’imaginais que l’équipe prendrait le dessus psychologiquement et que Biarritz allait lâcher mais c’est quand on pense que l’on a le dessus que des décisions arbitrales remettent les locaux dans le bon sens. Oui, je suis énervé je n’ai pas la sensation d’avoir été dominé par la puissance biarrote, j’ai plutôt le sentiment que des fautes ont été cherchées. On a joué 30 minutes à 14, c’est favoriser la victoire. Le coup, on aurait dû le faire aussi en première mi-temps avec 4 occasions d’essais que l’on ne met pas. Je ne suis pas entrain de dire que Biarritz ne mérite pas sa victoire mais l’écart de points (20) me surprend un peu. Après, Biarritz est pragmatique car à chaque fois dans notre camp, ils marquent des points. On parle des valeurs de notre équipe, la semaine prochaine on reçoit Aurillac et c’est à ce moment-là qu’il faudra les montrer. »

David Darricarrère, coach de biarritz

« Bien sûr que l’on a le sourire, on a pris 5 points à domicile. Sur la feuille de match, j’ai 8 joueurs du centre de formation, pas issus du centre de formation donc ces joueurs là sont en apprentissage et font des erreurs. C’est un pari mais ça n’a pas marché aujourd’hui, l’impatience coûte des points mais il faut qu’ils appréhendent ces matchs serrés. Après le paquet d’avants a fait le job, 3 essais, 3 essais d’avants mais s’il faut gagner les matchs et obtenir des points de bonus comme ça, pour progresser on s’appuiera là-dessus. On a su venir près des lignes et marquer c’est une phase de progression, j’ai dit au groupe qu’il y avait une force mentale car on était encore menés à 20 minutes de la fin donc il a fallu trouver les ressources, ce n’est pas anodin. On a mis la pression sur eux et enfoncer le clou quand il fallait. Fabien Fortassin était rentré aussi pour impulser quelque chose de positif, mais il s’est blessé et cela nous peine humainement et sportivement mais on fera appel à la jeune garde si besoin. On discutera rapidement pour savoir s’il faut un joker médical. Benoit Baby peut être aussi une alternative à l’ouverture au milieu des jeunes mais on verra l’évolution de sa blessure (entorse cheville). Ensuite, ce n’est jamais le bon moment pour aller à Dax, une équipe en confiance auteur d’un début de saison tonitruant. »

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)
Crédit photo : Emilie Dangla Photographie

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s