Le SATC Hainaut sacré au bout du suspens

TENNIS. Championnat de France par équipes masculin. Le club de Saint-Amand (SATC Hainaut) s’est offert son premier titre de champion de France des Interclubs face à une vaillante équipe de Quimperlé qui évoluait presque sur ses terres. À Lannion, la rencontre s’est achevée au bout du super tie-break décisif, scénario magnifique pour Saint-Amand et cruel pour Quimperlé.
culturesport-saint-amand-tennis-club-porte-du-hainaut

Crédit : page Facebook du Saint-Amand Tennis Club Porte du Hainaut

Présentation des Interclubs

Le championnat de France par équipes est une compétition peu médiatisée qui livre pourtant sont lot de surprises et de spectacle chaque année. Douze équipes sont réparties en deux poules et le premier de chacune des poules se qualifie pour la finale. Le format des rencontres est le suivant : quatre simples sont disputés puis deux doubles. Le niveau est relevé. Des joueurs comme Josselin Ouanna (qui a disputé plusieurs fois Roland-Garros), ou Nikoloz Basilashvili (94ème mondial) ont pris part à la finale.

Après un parcours presque parfait en phase de poules avec quatre victoires et un nul, le club du SATC est favori avant la rencontre. Son équipe est composée de joueurs expérimentés comme Ouanna, Jurgen Melzer ou encore Vincent Millot, qui portait l’année dernière les couleurs de Quimperlé.

Le club breton, lui, a connu une phase de poules beaucoup moins tranquille où il se qualifie lors de la dernière journée grâce au match nul du TC Bressuire. Quimperlé avait déjà créé la surprise en 2012 en s’imposant en finale face au TC Paris. Trois des joueurs qui participaient à cette épopée sont présents à Lannion : Mathieu Rodrigues, Maxime Authom ainsi que l’enfant du club Charles-Antoine Brézac, qui dispute son dernier match de tennis.

Une rencontre indécise

La rencontre débute avec un choc de génération qui oppose Ouanna au jeune espoir Furness, choc qui tourna vite à la faveur du premier qui offre le premier point de cette finale à Saint-Amand.

Josselin Ouanna (SATC Hainaut) bat Evan Furness (Quimperlé) : 6-4, 6-2

Dans le même temps, l’Autrichien Melzer dispose difficilement en trois sets de Zemlja. Le club nordiste possède alors une confortable avance de deux points sur Quimperlé.

Jurgen Melzer (SATC Hainaut) bat Grega Zemlja (Quimperlé) : 7-5, 3-6, 6-3

Maxime Authom redonne espoir au public, largement acquis à la cause des Bretons. Il s’impose logiquement face au belge Gigougnon.

Maxime Authom (Quimperlé) bat Germain Gigounon (SATC Hainaut) : 7-5, 6-1

Lors du dernier simple, Basilashvili, l’homme fort de Quimperlé, vient à bout de Millot après avoir perdu le premier set. Il égalise donc à 2-2, tout va se jouer lors des deux doubles.

Nikoloz Basilashvili (Quimperlé) bat Germain Gigougnon (SATC Hainaut) : 3/6, 6/3, 6/2

Des doubles décisifs

La paire Ouanna/Millot redonne l’avantage à l’issue du super tie-break (en dix points, qui remplace le troisième set en double) face à la paire pourtant très expérimentée Brézac/Authom.

Vincent Millot/Josselin Ouanna (SATC Hainaut) battent Maxime Authom/Charles-Antoine Brezac (Quimperlé) : 3-6, 6-2, 1-0

La paire Zemlja/Kretshmer réussit à faire plier Melzer et Gigougnon pour offrir au public un dernier match avec un suspens ébouriffant appelé super tie-break décisif : match de double en dix points.

Grega Zemlja/Gero Kretschmer (Quimperlé) battent Jurgen Melzer/Germain Gigougnon (SATC Hainaut) : 7-6, 7-5

Pour ce dernier épisode fantastique qui vient clore la saison, le capitaine Philippe Huon aligne logiquement la paire vainqueur Zemlja/Kretshmer tandis que l’équipe de Saint-Amand choisit de changer de paire et d’aligner Ouanna au côté de Melzer. Quimperlé démarre fort dans cette bataille mentale, et va même mener 6/1 puis 8/5, mais au tennis, rien n’est jamais fini et un brin de tension au moment de conclure peut amener une défaite cruelle. Ouanna et Melzer viennent inscrire les cinq derniers points pour offrir à la petite ville de Saint-Amand son premier titre de champion de France. Les Bretons, abattus à l’image de Brézac qui, la tête dans les mains, avait disputé sa dernière rencontre, peuvent repartir la tête haute. Les joueurs de Saint-Amand ont eu ce supplément d’âme qui leur a permis de surpasser la pression écrasante qui était sur leurs épaules.

Jurgen Melzer/Josselin Ouanna (SATC Hainaut) battent Grega Zemlja/Gero Kretschmer (Quimperlé) : 10-8

Dans tous les cas, ces deux clubs nous ont offerts une journée incroyable, pleine de rebondissement, de spectacle, mais surtout d’émotion. Chacun de ces joueurs, français ou étrangers se sont sublimés pour tenter d’offrir le titre à leur ville. Philippe Huon, capitaine de Quimperlé, confiait :  « ce qui me plaît, c’est de voir des joueurs se sublimer pour un objectif commun. » Et c’est une belle leçon de sport que nous ont offert ces deux équipes qui avaient pour objectif… le maintien.

Augustin Pitré (@AugustinPitre)

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s