Philippe Limouzin (1/3) : « L’avenir se construit, l’ambition de médaillables est une réalité »

JEUX OLYMPIQUES. Badminton. Les épreuves du sport de raquette le plus rapide au monde débutent aujourd’hui. L’occasion pour nous de faire le point avec Philippe Limouzin, directeur technique national de la Fédération Française de bad (FFBaD).

cultureSPORT Delphine Lansac et Brice Leverdez

Delphine Lansac débute ses Jeux demain (15h45). Brice Leverdez va devoir attendre vingt-quatre heures de plus (premier match dans la nuit de samedi à dimanche).

cultureSPORT : Quels sont vos sentiments concernant les résultats obtenus lors de cette dernière olympiade ?

Philippe Limouzin : Le badminton français a indéniablement progressé sur cette olympiade au niveau des résultats sportifs. Vice-champions d’Europe par équipe chez les garçons, des titres européens chez les jeunes… Nous nous positionnons parmi les quatre meilleures nations du continent et parmi les douze mondiales. L’avenir se construit et l’ambition de joueurs médaillables sur Rio est une réalité en cours.

« Nos chances existent réellement. Tout est ouvert. »

cultureSPORT : À Rio, vous ne pourrez aligner que deux athlètes : Brice Leverdez (40e mondial) et Delphine Lansac (53e mondiale). Quels sont les objectifs ? Un huitième chacun voire mieux ?

Philippe Limouzin : Au regard du système de qualification olympique, tout est possible, mais les tableaux sont très denses. Nos chances existent réellement. Brice a battu ses adversaires de poule durant l’année et son jeu est particulièrement craint par les Asiatiques. Delphine, sa jeunesse et sa fougue en font une vraie challenger. Elle fait partie des meilleures européennes. Tout est ouvert.

cultureSPORT : Quels sont les favoris, les badistes à suivre de près, ceux qui seront certainement sur le podium ?

Philippe Limouzin : En simple homme, il y a Lee Chong Wei et Lin Dan, bien sûr, mais pourquoi pas Axelsen, récemment sacré champion d’Europe en France. Le tableau est très très relevé. En simple dames, Carolina Marin, notre voisine espagnole, aura fort à faire contre une armada asiatique où les Chinoises sont en embuscade et où Ratchanok n’entend pas se laisser faire. En double dames, le Japon ou la Chine sont favoris, mais j’ai envie de croire aux Danoises Pedersen/Rytter Juhl. En double hommes, les Coréens Lee et Yoo sont à surveiller de près. Cependant, il ne faudra pas mésestimer les Indonésiens Ahsan/Setiawan et puis, là aussi, un soutien aux deux paires danoises. En double mixte, les Chinois Zhao/Zhang ainsi que les Indonésiens Ahmad/Natsir partent avec une longueur d’avance. Il faudra garder un regard attentif au couple Adcock (Chris et Gabrielle, ndlr) qui aura sûrement envie de se rattraper de Londres.

« Le monde à envie de venir à Paris, j’en suis persuadé. »

cultureSPORT : Selon vous, quelles sont les raisons qui pourraient pousser le CIO à voter en faveur de la candidature de Paris pour les Jeux de 2024 ?

Philippe Limouzin : Le besoin d’un projet national, la fougue des Français pour cette merveilleuse candidature, nos équipements déjà existants, Paris, notre volonté de laisser un héritage, notre volonté d’une candidature pour tous les Français et partout en France, notre savoir-faire organisationnel… et tellement de détails cachés dans les sourires de tous les gamins pour qui le rêve olympique pourrait devenir réalité.

cultureSPORT : La France organise (ou a organisé) de grands événements mondiaux à commencer par vous, avec une manche des Super Series (1). Cela pourrait être un argument supplémentaire ?

Philippe Limouzin : Évidemment ! Notre Super Series est reconnu comme étant le plus bel événement récurrent au monde en badminton. La France est vraiment leader en ce domaine. Le monde à envie de venir à Paris, j’en suis persuadé. L’acclamation faite à la délégation française à son entrée dans le stade olympique est la preuve que la France est aimée. Notre Super Series remplit Coubertin pendant une semaine. Aucune autre pratique ne le fait… L’engouement existe et il est légitime. Le spectacle offert n’est autre que grandiose.

Le programme des Bleus

Delphine Lansac : Sung Ji Hyun (demain à 15h45), Xiaoyu Liang (samedi à 14h35). Brice Leverdez : Raul Must (1h30, dans la nuit de samedi à dimanche), Jan Ø Jorgensen (00h30, dans la nuit de dimanche à lundi).

(1) La France est le seul pays d’Europe à détenir un Super Series avec le Danemark et la Grande-Bretagne.

A lire aussi

Partie 2/3 : « Le badminton étant télégénique, les portes commencent à s’ouvrir »

Partie 3/3 : « Un seul but : recherche de l’excellence et de ses valeurs d’exigence »

Propos recueillis par Nicolas Gréno (@nicolasgrenon.greno@culturesport.net) avec la complicité de Thomas Dupleix
Crédit photo : page Facebook officielle de la Fédération Française de badminton

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac’ @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l’UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There are 5 comments

Laisser un commentaire