Martin Laveau : « Depuis le titre Olympique, j’ai encore plus envie de prouver dans le rugby »

Culture Sport Martin LaveauA SEPT OU A XV. Sacré champion Olympique de la jeunesse de rugby à sept, en août dernier (les tous premiers dans la très grande l’Histoire de l’Olympisme), l’euphorie est bien vite retombée pour Martin Laveau (181 cm, 76 kg). Le Bayonnais, fraîchement majeur (et ce depuis le 10 septembre dernier), s’est de suite remis dans le bain des entraînements et autres matchs. Il vient d’ailleurs d’intégrer le pôle France à Marcoussis. Mais pour ce fan de la légende Johan Lomu, son cœur balance encore entre rugby à sept et rugby à XV. Quelle discipline choisir ? Quels sont ses prochains objectifs ? Le Basque répond à nos questions dans ce deuxième épisode des Jeunes pousses du sport.

Mercredi prochain dans les Jeunes pousses du sport : les 5 meilleurs cyclistes de la saison 2014 issus de la génération 1992.

Culture Sport Martin Laveau Jeux Olympiques de la jeunesse

Culture Sport : Comment vas-tu depuis ton retour de Nankin ? Es-tu redescendu de ton nuage, ce titre est-il digéré ?

Martin Laveau : Depuis mon retour des JO, je vais très bien ! J’ai encore plus envie de prouver dans le rugby. Je suis assez vite redescendu de ce nuage sachant que la saison avec le rugby à XV a vite repris, et ce dès notre retour ! Ce titre a été rapidement et facilement digéré, mais il reste gravé. C’est plus facile de travailler avec cette expérience.

Culture Sport : Est-ce que ta popularité a changé, voire augmenté depuis ton titre Olympique ? Comment es-tu perçu au club ?

Martin Laveau : Depuis cette médaille d’or, je ne pourrais pas dire que ma popularité a augmenté. Je ne regarde pas forcément et je ne m’y fais pas trop attention ! Au sein de l’Aviron Bayonnais, beaucoup de gens m’ont félicité. J’ai eu l’occasion de donner le coup d’envoi du match Bayonne-Brive et d’être présenté au public, ce qui était super ! Une belle reconnaissance.

Culture Sport : Penses-tu que l’équipe de France à sept pourra se qualifier pour les Jeux de Rio ?

Martin Laveau : Sachant qu’il faut être dans les quatre premiers et qu’il y a déjà de grosses équipes qui dominent – comme les Fidji, la Nouvelle-Zélande ou l’Angleterre -, la qualification pour les Jeux Olympiques va être dure à aller chercher dès le premier tour, sur les circuits IRB. En revanche, ce qui est possible c’est de gagner le prochain championnat d’Europe. Il permettra au vainqueur de se qualifier directement pour les JO.

Le rugby à sept ? Ce jeu est super, il est très formateur pour le XV.

Culture Sport : Le nombre change certes, mais pour les novices, en quoi le rugby à sept est vraiment différent du XV ?

Martin Laveau : Le jeu à sept et à XV n’est pas le même. Il faut savoir conserver le ballon un maximum de temps et déplacer la défense pour pouvoir s’ouvrir des brèches. Il faut être patient ! Il faut posséder des joueurs très athlétiques et techniques afin de pouvoir pratiquer un bon rugby ! Ce jeu est super, il est très formateur pour le XV.

Culture Sport : Penses-tu qu’à l’avenir, le sept supplantera le XV ?

Martin Laveau : Je ne sais pas si le sept dépassera un jour le XV. Ce qui est sûr, c’est que le rugby à sept s’est déjà beaucoup développé et qu’il va continuer à grandir. Beaucoup de gens commencent à s’y intéresser !

Culture Sport Alexandre Roumat Alex Arraté et Martin Laveau JOJ

Le trio Basqu’Olympique. Martin le Bayonnais, à droite, aux côtés de ses potes Biarrots, Alexandre Roumat et Alex Arraté.

Culture Sport : Quels sont tes principaux objectifs ? Tu t’orientes plus vers le XV ou le sept ?

Martin Laveau : Cette année, je suis au pôle France à Marcoussis. Ça me permet de réaliser des tournois de rugby à sept et de m’entraîner à XV, tout en disputant des matchs le week-end avec mon club, Bayonne. J’ai la chance d’être surclassé et de faire les stages de préparation pour le Tournoi des Six Nations avec les moins de vingt ans. C’est devenu un objectif. Entre faire du sept ou du XV, pour l’instant, je ne me suis jamais vraiment posé la question. Si on me propose, peut-être, certaines choses, je vais devoir choisir ! Tant que je peux continuer à faire les deux, je prends au maximum. Cela me permet aussi de mieux me former.

Culture Sport : A un an de la Coupe du Monde en Angleterre, quel est ton favori ? Que penses-tu des Bleus de Philippe Saint-André ?

Martin Laveau : Je n’ai pas particulièrement de favori pour le prochain Mondial. Comme tout le monde, j’aimerais voir la France aller au bout ! Mais je pense que la Nouvelle-Zélande, sur la régularité, est au-dessus encore une fois. Cependant, attention, les Anglais arrivent fort derrière eux. Le XV de France est en pleine reconstruction avec des nouveaux joueurs. Mais cette nouvelle équipe a envie de prouver et je pense qu’elle va monter en puissance pendant la compétition.

Scott Spedding ? C’est super qu’il ait pu jouer son rugby sans se mettre de pression.

Culture Sport : Toi qui es Bayonnais, as-tu été surpris par le gros match de Spedding face aux Fidji ?

Martin Laveau : Non, pas vraiment ! Il a produit ce qu’il savait faire et ce qu’il fait d’habitude, pendant tous les matchs à Bayonne. Notamment avec son gros jeu au pied ou ses relances, sans se poser de questions. C’est super pour lui qu’il ait réussi à jouer son rugby sans se mettre trop de pression.

Les 12 champions Olympiques de la jeunesse de rugby à sept : Alex Arrate (Biarritz Olympique), Alexandre Gracbling (Oyonnax), Faraj Fartass (Stade Français), Alexandre Lagarde (Union Bordeaux-Bègles), Martin Laveau (Aviron Bayonnais), Alexandre Nicoue (Clermont), Arthur Retière (Racing Métro 92), Alexandre Roumat (Biarritz Olympique), Atila Septar (Brive), Nathan Torest (Stade Toulousain), Sacha Valleau (Stade Toulousain, porte drapeau de la délégation Française), Mathieu Voisin (Racing Métro 92).

A lire aussi (les anciens épisodes des Jeunes pousses du sport) : Alex Jany (frontenis).

Propos recueillis par Nicolas Gréno. Crédits photos : Martin Laveau, DR.

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There are 9 comments

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s